Dépersonnalisation et déréalisation : quand nous nous déconnectons de la réalité

 

Vous êtes-vous déjà senti éloigné ou déconnecté de la réalité ? La dépersonnalisation et la déréalisation sont deux troubles assez curieux qui font que l’on se sent en dehors de la réalité, d’une manière très étrange, comme dans un rêve ou dans un film. Lisez cet article pour en savoir plus !

Dépersonnalisation et déréalisation

Dépersonnalisation et déréalisation : troubles dissociatifs

La dépersonnalisation et la déréalisation sont des troubles qui font que les personnes qui les expérimentent se sentent éloignées et déconnectées de la réalité. Le plus commun est que ses troubles affectent des personnes souffrant déjà de troubles d’anxiété ou de schizophrénie, bien que ceux-ci puissent également affecter n’importe qui dans un moment de grand stress ou lors d’une crise passagère. Cela n’est pas rare de voir des cas de dépersonnalisation ou de déréalisation lors d’accidents ou d’attentats terroristes, malheureusement devenus trop fréquents de nos jours. Dans des cas beaucoup plus rares, ses troubles se manifestent de manière autonome, sans aucun déclencheur.

Ces pathologies sont dites de troubles dissociatifs, ce qui consiste en interruptions ou en ruptures des processus de mémoire, de conscience, d’identité et/ou de perception.

Qu’est-ce que la dépersonnalisation?

Les troubles de dépersonnalisations impliquent une distorsion des perceptions corporelle et sentimentale, ainsi que de la pensée. Les personnes sujettes à ces troubles se sentiront comme éloignées d’elles-mêmes, comme en dehors de leur propre corps. Elles peuvent même parfois se percevoir de l’extérieur de leurs corps comme si celui-ci était un automate ou un robot, comme si elles étaient dans un rêve ou dans un film.

Qu’est-ce que la déréalisation?

Les troubles de déréalisation changent la perception du monde qui entoure les personnes qui les expérimentent. Comme si le monde extérieur était irréel et étrange, comme si elles étaient dans un rêve. Elles peuvent percevoir par exemple des altérations des objets qui les entourent, que ce soit dans leurs formes ou leurs tailles. Les gens qu’elles connaissent peuvent également leurs paraître étranges ou inconnus. Une altération de la perception du temps peut aussi être ressentie.

Dans les deux cas, dépersonnalisation et déréalisation, les preuves de réalités restent intactes. C’est à dire que les personnes sont conscientes qu’il ne s’agit pas d’un rêve et que tous cela n’est qu’une illusion.

Ces symptômes ne sont ni considérés graves ni dangereux, même si cela peut évidemment être une expérience des plus désagréable. Ces personnes ont souvent peur d’être devenues folles. Cela dure en général quelques heures, mais il existe quelques cas isolés qui souffrent de ces troubles chroniquement (qui se répète sur le long terme, non pas qu’ils restent “coincés” dans leurs illusions), se qui affectent évidemment grandement leurs qualités de vie.

Dépersonnalisation et déréalisation

Dépersonnalisation : distorsion de la perception de soi-même

Causes de la dépersonnalisation ou de la déréalisation

On en sait encore très peu sur ce qui peut provoquer de tels troubles. Ils pourraient être dus à des facteurs environnementaux, psychologiques et biologiques. Comme pour d’autres troubles dissociatifs, les troubles de dépersonnalisation et de déréalisation peuvent se manifester à cause d’un événement traumatique, comme les situations de guerre, les accidents, les abus ou les maltraitances… Ils peuvent également être déclenchés de manière passagère à la suite de consommation de substances, drogues ou médicaments.

Diagnostiquer la dépersonnalisation ou la déréalisation

Selon le Manuel Diagnostic de l’Association Américaine de Psychiatrie (DSM-5), pour diagnostiquer un trouble “chronique” de dépersonnalisation ou de déréalisation, les critères suivants doivent être remplis :

  • Présence d’expériences persistantes ou récurrentes de dépersonnalisation, déréalisation ou des deux:
    • Dépersonnalisation : expérience d’irréalité, de distance de soi ou d’être un observateur externe de nos pensée, de nos sentiments, de nos sensations, de notre corps ou de nos propres actions.
    • Déréalisation : expérience d’irréalité ou de distance avec le monde extérieur.
  • Durant ces expériences, les preuves de réalités restent intactes.
  • Les symptômes causent un mal-être cliniquement significatif ou une détérioration au niveau de la vie sociale, professionnelle ou dans d’autres domaine important au fonctionnement de chacun.
  • Les altérations ne sont pas le résultat de la prise de substances, drogues ou médicaments.
  • Les altérations ne peuvent pas être expliquées par d’autres troubles mentaux, tel que la schizophrénie, trouble de panique, trouble de stress post-traumatique ou trouble dissociatif.

    Dépersonnalisation et déréalisation

    La dépersonnalisation et la déréalisation peuvent être dues à un traumatisme

Comment agir si vous souffrez de dépersonnalisation ou de déréalisation?

Les expériences dissociatives tel que la dépersonnalisation ou la déréalisation peuvent être très angoissantes. Si vous subissez ces troubles à un moment précis d’anxiété ou de stress, ils n’ont pas forcément une grande importance.

Il faut y donner de l’importance quand ceux-ci surviennent de manière plus régulière ou plus longuement, ou alors s’ils sont les symptômes de troubles plus graves, tel que l’anxiété généralisée, la dépression, les phobies, la schizophrénie… dans de tels cas, s’il s’agit de symptômes dissociatifs, ils disparaîtront d’eux-mêmes une fois la cause traitée. Il est alors recommandé de prendre contact avec un spécialiste, un psychologue ou un psychiatre, qui pourra vous conseiller et vous prescrire un traitement adéquat.

Il faut savoir que si les troubles de dépersonnalisation ou de déréalisation se manifestent comme une pathologie en soi, les traitements et thérapies actuels ne permettent pas de soigner ces troubles, sinon qu’ils peuvent améliorer la qualité de vie de ceux qui en souffrent de façon considérable.

 

Merci beaucoup de nous avoir lu, nous espérons que cet article vous aura plus et surtout qu’il vous aura été utile et vous aura permit de découvrir ce que sont la dépersonnalisation et la déréalisation. N’hésitez pas à laisser vos commentaires et vos questions sur le sujet plus bas, nous serons enchantés d’y répondre. 🙂

“Source : Andrea Garcia Cerdán, psychologue en formation continue. Passionnée de la sexologie et des interventions psychologiques. Envieuse d’améliorer la qualité de la vie d’autrui grâce aux pratiques cliniques et à internet.”

Rédacteur spécialisé du domaine médical et de la santé. Passionné de psychologie, de philosophie ainsi que de neuroscience.
Toujours à la recherche de nouvelles sources et de nouvelles tendances, dans le but d’inspirer le publique et de le guider vers de nouvelles méthodes ou théories pour l’aider à améliorer son quotidien.

This post is also available in: Espagnol Allemand