Archives de catégorie : Actualités CogniFit

Découvrez les dernières nouvelles, recherches et actualités de CogniFit

Étude scientifique : CogniFit pourrait prévenir la détérioration cognitive chez les personnes diabétiques

  • Les personnes atteintes de diabète de type 2 sont une population à risque pour la démence. Une recherche montre que l’entraînement cérébral de CogniFit pourrait aider à prévenir la détérioration cognitive associée au diabète.
  • Stimuler avec CogniFit d’importantes capacités cognitives, comme l’attention ou les fonctions exécutives, pourrait aider à améliorer l’état cognitif des personnes souffrant de diabète de type 2, favoriser leur autonomie et la gestion de leur maladie.
  • Une importante recherche effectuée par des centres de recherche israéliens, américains et australiens étudie comment CogniFit, technologie de pointe pour l’évaluation et l’amélioration des capacités cognitives, peut aider à améliorer la performance cognitive, l’autonomie et l’adaptabilité des patients diabétiques de type 2 grâce à l’entraînement cognitif informatisé.
CogniFit : Étude sur la stimulation cognitive de CogniFit dans le diabète de type 2
CogniFit : Étude sur la stimulation cognitive de CogniFit dans le diabète de type 2

Le diabète fait référence à un ensemble de troubles métaboliques dans lesquels on constate une augmentation de la glycémie au cours d’une période prolongée. Ce désordre métabolique peut causer de grandes difficultés dans la vie des personnes qui en souffrent, surtout si elles ne sont pas traitées. On estime qu’actuellement 171 millions de personnes dans le monde souffrent de diabète. Ce nombre pourrait passer à 366 millions d’ici 2030, le diabète de type 2 serait alors le plus fréquent.

Les études scientifiques montrent invariablement que les personnes âgées atteintes de diabète de type 2 on davantage de risque de présenter une quelconque déficience cognitive et qu’elles sont une population à risque pour la démence. Cela signifie qu’aujourd’hui, 171 millions de personnes risquent de souffrir d’un déficit sévère dans leurs différentes capacités cognitives, ceci ayant un impact important sur leur santé.

Étant donné que les personnes atteintes de diabète de type 2 présentent un risque élevé de troubles cognitifs pendant la vieillesse, la mise en œuvre d’un plan de prévention au sein de la population à risque pourrait réduire considérablement l’impact de la maladie et améliorer la qualité de vie des patients. Mais quel serait alors le meilleur moyen de prévenir la démence?

Il a été démontré à maintes reprises que l’entraînement cognitif informatisé, comme celui offert par CogniFit, améliore l’état cognitif des adultes en bonne santé et de ceux souffrant d’une déficience cognitive légère. C’est pourquoi nous étudions si ce type d’entraînement informatisé pourrait permettre d’aider à l’amélioration de l’état cognitif des diabétiques, voire même améliorer la gestion de leur maladie. Des chercheurs du Sheba Medical Centre (Israël), de l’Icahn School of Medicine à Mount Sinai (USA) et de l’Australian National University et de l’Université de Melbourne (Australie) entre autres, ont décidé de mener cette étude avec CogniFit.

Entraînement cognitif CogniFit pour les personnes diabétiques

CogniFit est un outil d’évaluation cognitive et d’entraînement cérébral destiné à aider les professionnels lors du diagnostic de différents troubles impliquant une altération des capacités cognitives. CogniFit aide également à améliorer l’état de ces capacités. Cet outil peut aussi être utilisé par des utilisateurs privés souhaitant connaître l’état de leur cerveau et l’entraîner Cette étude nous aidera à déterminer si l’outil scientifique de CogniFit peut aider à prévenir la démence liée au diabète de type 2 et à améliorer la qualité de vie des patients.

 

 

Chercheurs

-Joseph Sagol Neuroscience Centre, Sheba Medical Center, Israel
– School of Psychology, Bar-Ilan University, Israel
– Department of Psychiatry, Icahn School of Medicine at Mount Sinai, New York, NY, USA
– Maccabi Healthcare Services, Tel-Aviv, Israel
– Center for Research on Aging, Health, and Wellbeing, Research School of Population Health, The Australian National University, Canberra, Australian Capital Territory, Australia
-The Academic Unit for Psychiatry of Old Age, Department of Psychiatry, The University of Melbourne, Victoria, Australia

CogniFit : classée parmi les 50 entreprises d’innovation à suivre de près par la Silicon Review

  • Silicon Review, le magazine de référence en termes d’innovation technique, classe CogniFit parmi les 50 entreprises d’innovation à suivre de très près au niveau mondial.
  • Le technologie brevetée de CogniFit comprend l’état cognitif spécifique de chaque utilisateur et propose un programme d’entraînement cérébral personnalisé.
CogniFit: leader en entraînement cérébral et en évaluations cognitives

Silicon Review, la magazine de référence pour l’innovation technique, les tendances, les solutions et les opportunités de marché (logiciels, applications mobiles, big data, santé, etc.) analyse le marché chaque année et fourni chaque année la liste des 50 entreprises les plus pertinentes dans le domaine de la technologie, au niveau mondial.

CogniFit est une entreprise du domaine de la santé et de la recherche qui propose une technologie leader dans le domaine des évaluations cognitives et de la stimulation cognitive. Elle a été sélectionnée par un groupe d’experts comme une des 50 entreprises les plus pertinentes de l’année. Selon Tommy Sagroun, PDG de CogniFit, voici ce qui a permis à CogniFit de se positionner comme une entreprise leader dans le domaine de l’innovation médicale :

“CogniFit est une société de recherche en santé fondée en 1999 par le Professeur Shlomo Breznitz et centrée sur l’évaluation et l’amélioration de la santé cognitive. Tous les outils de dépistage cognitif et de stimulation cognitive sont validés scientifiquement. Nos programmes sont disponibles en plus de 15 langues et nous collaborons avec de nombreuses structures du domaine de la santé à travers le monde : hôpitaux, universités, fondations et centres de recherche. CogniFit est actuellement le programme leader pour l’évaluation et l’entraînement cognitifs, reconnu et utilisé par la communauté scientifique et les entreprises du secteur.

Notre programme de neurosciences est mené par une équipe internationale de scientifiques, neurologues et psychologues qui, grâce à des algorythmes avancés, introduisent les dernières découvertes sur le cerveau aux programmes d’entraînement et de stimulation cognitive, afin d’en faire des jeux cérébraux simples d’utilisation.”

 

CogniFit propose une batterie de tâches informatisées qui rend possible l’évaluation de plus de 20 fonctions cognitives fondamentales grâce à des mesures de contrôle objectives et standardisées, fondées sur l’étude de plusieurs milliers de sujets d’âge et de nationalité différents. Les données cognitives collectées suite à l’exploration et à la normalisation des résultats par âge et par pays permettent à CogniFit de comprendre l’état cognitif particulier de chaque utilisateur et de lui procurer un programme d’entraînement cérébral personnalisé. Cette méthodologie est brevetée.

“Notre programme d’entraînement cérébral validé scientifiquement est à même de mesurer, entraîner et surveiller des capacités cognitives spécifiques, ainsi que leur relation avec les pathologies neurologiques.”

CogniFit et l’université de Haifa étudient la relation entre certaines capacités cognitives et la dyslexie

  • On estime qu’une personne sur dix souffre de dyslexie, et qu’un grand nombre n’est pas conscient de sa pathologie. De nombreuses recherches montrent qu’un faible niveau de mémoire de travail est directement lié à la possibilité de souffrir de dyslexie.
  • La dyslexie n’est pas liée à l’intelligence. Pourtant, des études montrent que les personnes affectées par ce trouble ont un niveau d’études inférieur et sont davantage confrontées au chômage.
  • Le système innovant d’évaluation neuropsychologique de CogniFit permet de détecter l’indice de risque de souffrir de dyslexie.
  • L’étude, publiée dans PubMed, conclut qu’entraîner son cerveau avec le programme d’entraînement cérébral de CogniFit améliore de façon signitficative la mémoire de travail et l’agilité mentale, augmentant (14,73%) la performance en lecture.

La mémoire de travail est une capacité cognitive dont nous nous servons en continu dans notre vie quotidienne. Il s’agit de la capacité à garder en mémoire des portions d’information pertinentes pour réaliser la tâche que nous sommes en train de faire. Pour mieux comprendre, on peut dire que la mémoire de travail est très reliée à la pensée “qu’est-ce-que je venais faire ici, déjà ?”.

Avec l’objectif de connaître plus en profondeur le fonctionnement de nos cerveaux et aider à traiter les dysfonctions neurologiques, CogniFit, avec l’Université de Haifa, ont publié une étude qui montre que de bas niveaux de mémoire de travail, un déclin des fonctions exécutives et d’autres capacités cognitives peuvent être un fort indicateur de dyslexie.

Vérifier si l’on souffre de cette pathologie n’est pas toujours simple. À l’inverse, le Test de dyslexie (CAB-DX) de CogniFit est un outil professionnel qui permet de réaliser un dépistage cognitif complet et d’évaluer l’indice de risque de présence de dyslexie avec une excellente fiabilité.

Rapport de résultats du test de dyslexie CogniFit

Ce test innovant de dyslexie en ligne est une ressource scientifique qui permet de réaliser un dépistage cognitif complet, connaître les faiblesses et les forces cognitives et évaluer les indices de risque de présence de dyslexie avec une excellente fiabilité. Ce test s’adresse aux enfants de plus de 7 ans, aux jeunes et aux adultes.

Cette batterie d’évaluation neuropsychologique est facile d’utilisation pour les particuliers tout comme pour les professionnels. Ce puissant outil vous permettra d’étudier de nombreuses variables et de proposer des rapports complets et personnalisés.

L’évaluation comprend un questionnaire qui évalue les symptômes et signes cliniques et une série d’exercices et de tâches validées consistant en des jeux d’ordinateurs simples.

Le rapport de résultats est disponible automatiquement après avoir réalisé le test d’une durée de 30 à 40 minutes.

De plus, l’étude publiée par l’Université de Haifa met en évidence que le fait de stimuler les fonctions exécutives et d’autres capacités cognitives importantes avec l’entrainement cérébral pour la dyslexie de CogniFit augmente de façon significative la mémoire de travail, le développement cognitif et la performance en lecture (augmentant de 14,7€ le nombre de mots lus correctement par minute). Par ailleurs, les effets se sont prolongés jusqu’à six mois après l’entraînement. CogniFit a donc un effet positif sur la dyslexie, et ce quelque soit l’âge.

Étude de la Neuropsychology Review : CogniFit est un leader de l’entraînement cérébral

  • Une nouvelle étude publiée dans la revue Neuropsychology Review analyse en profondeur les caractéristiques des programmes d’entraînement cérébral et de réhabilitation cognitive.
  • Les preuves empiriques de ces programmes sont analysées afin d’évaluer s’ils favorisent la santé cérébrale de leurs utilisateurs.
  • Les auteurs ont attribué aux solutions de CogniFit pour l’entraînement cérébral le niveau maximal, c’est à dire que CogniFit dispose des preuves empiriques les plus efficaces. 
  • Selon ces chercheurs, CogniFit est un outil leader dans son domaine, dont l’efficacité est démontrée et qui aide à améliorer et réhabiliter les principales fonctions cognitives.
  • Les améliorations cognitives permises par l’entraînement cérébral de CogniFit se répercutent positivement sur la vie quotidienne des participants.

Neuropsychology Review- Study

Une nouvelle étude publiée par la revue Neuropsychology Review analyse en profondeur les caractéristiques des programmes d’entraînement cérébral et de stimulation cognitive disponibles sur le marché. Cette étude examine de façon critique les données empiriques de ces outils afin de vérifier s’ils contribuent effectivement à la santé du cerveau et aident leurs utilisateurs.

Les auteurs de cette première analyse systématique ont classé les solutions de CogniFit pour l’entraînement cérébral comme ayant les preuves empiriques les plus efficace. Selon ces chercheurs, CogniFit est un outil leader dans son domaine, dont l’efficacité est démontrée et qui aide à améliorer et réhabiliter les principales fonctions cognitives.

Les chercheurs de l’étude “Enhancing Cognitive Functioning in Healthy Older Adults: a Systematic Review of the Clinical Significance of Commercially Available Computerized Cognitive Training in Preventing Cognitive Decline” (en français, “Améliorer le fonctionnement cognitif chez les adultes âgés sains : analyse systématique de l’importance clinique de l’entraînement cognitif informatisé disponible commercialement pour la prévention du déclin cognitif”) ont conclu que “Les preuves actuelles montrent que seulement certains produits informatiques pour l’entraînement cérébral et la réhabilitation cognitive permettent de favoriser le vieillissement en bonne santé et améliorer la fonction cérébrale en aidant au vieillissement du cerveau en bonne santé.”

Les auteurs de l’étude ont recherché dans la littérature académique les essais cliniques effectués sur les humains avec des programmes d’entraînement cérébraux disponibles commercialement. Après avoir récupéré prés de 8000 études, les auteurs ont identifié 18 programmes cognitifs dont 11 ne disposaient pas d’essais cliniques ou de preuves empiriques. Parmi les 7 programmes d’entraînement cérébral restants, seule CogniFit et une autre entreprise atteignent le niveau de preuve maximal, montrant des effets concrets de l’entraînement du cerveau pour le vieillissement en bonne santé.

Les programmes d’entraînement cérébral de CogniFit sont accessibles aux enfants à partir de 7 ans, aux jeunes et aux personnes âgées. Ils s’adressent aussi bien à des utilisateurs sains qui souhaitent entretenir ou améliorer leurs capacités cognitives qu’à des personnes souffrant de pathologies.

CogniFit considéré comme un outil efficace pour lutter contre la démence par des chercheurs norvégiens

  • Une étude du Gjøvik University College (Norvège) classifie et étudie les principaux health games (jeux pour la santé) qui combattent la démence.
  • Le programme de CogniFit contre le vieillissement cognitif et pour le bien vieillir est un leader dans les technologies de prévention, réhabilitation et évaluation des fonctions cognitives chez les personnes âgées saines ou souffrant de pathologies (maladie d’Alzheimer, trouble cognitif léger, démence, dépression, insomnie, troubles de la mobilité, etc.). CogniFit propose une ligne de jeux cliniques validés scientifiquement visant à favoriser un vieillissement actif et en bonne santé.
  • La revue des scientifiques du Gjøvik University College rapporte que de nombreux jeux d’entraînement cérébral existent, mais que peu d’entre eux ont un véritable effet sur les personnes souffrant de déficiences cognitives. Des recherches scientifiques montrent que l’entraînement cérébral de CogniFit a un effet de longue durée, transférable aux activités quotidiennes des personnes âgées.

Brain training games dementia- Scientific study

La démence est un des problèmes majeurs auxquels font actuellement face les systèmes de sécurité sociale. Dans le monde, le nombre de personnes souffrant de démence est estimé à 35,6 millions. Ce chiffre doublera probablement tous les vingt ans et devrait atteindre 65,7 millions en 2030 et 115,4 millions en 2050.

La caractéristique la plus commune de la démence est la perte de mémoire. Les difficultés à penser, à communiquer, à s’orienter et, de manière générale, à réaliser les tâches de la vie quotidienne font également partie des symptômes. La démence peut aussi occasionner des changements de personnalité, de l’anxiété, de la suspicion envers les autres et des comportements compulsifs. La démence revêt de nombreuses formes, la plus courante étant la maladie d’Alzheimer.

On assiste actuellement à une prolifération d’entreprises proposant des programmes d’entraînement cognitif visant à traiter, évaluer ou prévenir certaines des maladies les plus courantes de nos sociétés vieillissantes (démence, déficits cognitifs, maladie d’Alzheimer, etc.). Cependant, il existe une certaine confusion quant au sérieux et à l’efficacité de ces programmes.

Dans leur étude, les scientifiques McCallum et Cosas Boletsis du Gjøvik University College (Norvège) ont analysé différents programmes d’entraînement cérébral. La recherche menée par les scientifiques rapporte que, bien qu’il existe de nombreux programmes d’entraînement cérébral, peu d’entre eux ont un véritable effet sur les personnes souffrant de déficiences cognitives.

À l’inverse, des recherches scientifiques montrent que l’entraînement cérébral de CogniFit a un effet de longue durée, transférable aux activités quotidiennes des personnes âgées. Le programme de CogniFit contre le vieillissement cognitif et pour le bien vieillir est un leader dans l’évaluation, la prévention et la réhabilitation des capacités cognitives chez les personnes âgées saines ou atteintes de pathologie (stade léger de la maladie d’Alzheimer, déclin cognitif léger, démence, dépression, insomnie, mobilité réduite, etc.).

CogniFit propose une batterie de jeux cliniques validés scientifiquement visant à prévenir la dépendance et le vieillissement. Les personnes âgées ont un fort risque de développer une maladie affectant leur état cognitif. Les exercices de CogniFit pour le maintient cognitif et le vieillissement actif en bonne santé cérébrale ont pour but d’améliorer la qualité de vie au cours du vieillissement. 

Le programme de stimulation mentale de CogniFit convient aux personnes âgées et aux seniors. Il permet de mettre en place des mécanismes cognitifs compensatoires et aide à maintenir leur autonomie, leur santé mentale et leurs compétences plus longtemps.

CogniFit est un outil de stimulation et de réhabilitation cognitives validé scientifiquement. Cette technologie consiste en des jeux cérébraux simples, tout à fait accessible aux adultes et aux personnes âgées et seniors.

Pour commencer à utiliser CogniFit, il suffit de s’enregistrer. Même des personnes non familières de l’ordinateur peuvent utiliser ce programme clinique.

  • Adultes de plus de 50 ans, personnes âgées et seniors : Ce programme est conseillé pour toute personne désirant évaluer ou améliorer ses principales capacités cognitives.
  • Proches et personnel soignant : Le rôle de la famille est essentiel dans l’adaptation du soutien destiné aux personnes âgées qui permettra de maintenir ou d’améliorer leur fonctionnement cognitif et leur vitesse mentale, d’atteindre un vieillissement satisfaisant et de diminuer la dépendance.
  • Professionnels du secteur de la santé : Cet instrument validé de stimulation et de réhabilitation neurologique peut aider les professionnels de la santé (médecins, psychologues, gériatres, gérontologues, etc.) à détecter, diagnostiquer et intervenir sur les troubles cognitifs liés au vieillissement.
  • Centres de jours et d’ interventions gérontologiques : CogniFit s’utilise dans les centres de jour, les maisons de retraite, les résidences du troisième âge, les cliniques et dans le cadre de programmes d’assistance à la personne à domicile, de programmes de soutien à l’autonomie des personnes âgées, etc.
  • Chercheurs et scientifiques : Le vieillissement progressif de la population, doublé de l’augmentation de l’espérance de vie, rend nécessaire de promouvoir les recherches destinées à améliorer le maintien cognitif et la qualité de vie des personnes âgées.

Réduire les troubles de la marche grâce à l’entraînement cognitif ?

CogniFit est le premier outil d’entraînement cognitif à être utilisé dans le cadre d’une étude innovante visant à améliorer la démarche et les troubles de la marche grâce à l’entraînement de la fonction exécutive.

CogniFit est utilisé dans une étude sur la démarche et les processus cognitifs

Notre façon de marcher, ou démarche, affecte notre vie au quotidien. Les troubles de la démarche et la démence coexistent souvent chez les personnes âgées, et les relations entre la fonction cognitive et la démarche attirent depuis quelques années l’attention de la communauté neuroscientifique. Les recherches ont en effet montré la relation entre notre état cognitif et notre mobilité. Aujourd’hui, des chercheurs espèrent continuer de stimuler la fonction exécutive en utilisant le programme d’entraînement cérébral de CogniFit.

La façon de marcher, ou démarche, fait appel aux différents niveaux du système nerveux. L’observer peut donc être très instructif dans le cas de troubles psychiatriques ou neurologiques. Si la vitesse de la marche diminue, ou si la démarche devient incohérente, cela peut être le signe de détériorations cognitives présentes ou à venir. Ces symptômes sont associés à de futures apparitions de démence ou de maladie d’Alzheimer.

Cela fait des années que la relation entre la démarche et la cognition fait l’objet d’études. Plus spécifiquement, Roee Holtzer, professeur de neurologie à la Faculté de Médecine Albert Einstein de l’Université Yeshiva et Joe Verghese, directeur du Centre pour le Vieillissement du Cerveau Montefiore Einstein, collaborent depuis 2011 et mènent une étude sur un panel de 600 personnes âgées. Ils ont découvert que la fonction exécutive, située dans le lobe frontal, est associée à la plannification complexe, qui est fondamentale dans le fait de marcher en parlant.

Une autre étude, réalisée par Yogev, Hausdorff et Giladi a montré que la façon dont s’activaient les zones du lobe frontal lorsque l’on parle en marchant permettait de prédire des potentielles chutes dans le futur.

Une étude pilote de 2010 sur le lien entre la démarche et les processus cognitifs a établi que les participants qui jouaient à des jeux cérébraux montraient une amélioration de leur démarche et de leur capacité à marcher en parlant. Cependant, dans cette étude, le groupe de contrôle ne jouait à aucun jeu cérébral. Ces résultats ont donc ouvert une nouvelle fenêtre scientifique pour de futures études qui tenteront de comprendre le rôle des programmes d’entraînement cognitif et cérébral.

“Nous traitons la capacité à marcher comme une extension de la fonction cérébrale”, Dr. Verghese

Holtzer et Verghese ont décidé que le but principal de leur étude était d’améliorer la démarche grâce à l’amélioration de la fonction exécutive, en testant les effets d’un programme d’entraînement cognitif informatisé.

À ce jour, les chercheurs ont réuni 120 participants, mais ils pensent réaliser l’étude avec un total de 420 participants. La moitié de ces participants jouera à des jeux cérébraux de Cognifit conçus pour entraîner spécifiquement les fonctions exécutives. L’autre moitié (groupe témoin) jouera aussi à des jeux cérébraux de CogniFit, mais ces derniers ne stimuleront pas les mêmes processus cognitifs que ceux utilisés par le groupe expérimental et feront donc office de placebos.  

Avant de commencer les huit semaines d’entraînement, les scientifiques mesurent et évaluent la démarche de chaque participant. Ils referont ces mesures après les huit semaines d’entraînement, ainsi que six mois et un an plus tard, dans le but de voir si les potentiels effets sont durables. L’étude se déroulera ainsi : trois fois par semaine pendant huit semaines, les participants joueront aux jeux cérébraux durant 45 minutes et les docteurs testeront leur activité cérébrale durant les exercices.

Une fois de plus, CogniFit endosse le rôle de leader en neurosciences dans le cadre de l’aide à la prévention des risques de santé et à l’identification des personnes âgées à risque. L’entraînement cérébral personnalisé de CogniFit se fonde sur des algorythmes avancés et permet d’ajuster automatiquement la difficulté des jeux en fonction du niveau cognitif de l’utilisateur et des besoins des chercheurs. Ce programme en ligne développé par CogniFit peut être utilisé par les enfants, les adultes et les personnes âgées. Il suffit de s’inscrire ici.

Les jeux cérébraux en ligne de CogniFit peuvent servir à améliorer votre santé mentale, récupérer après un dommage cérébral ayant affecté des capacités cognitives ou tout simplement aider les personnes en bonne santé à maintenir et développer leurs capacités cognitives.

“Un des problèmes auquel nous avions été confrontés est que si vous entraînez une personne à faire un test de mémoire, elle va améliorer ses capacités de mémoire, et rien d’autre. Cela s’appelle un transfert infratâche, ou transfert proche” – Dr. Verghese

À l’inverse, dans cette étude, les chercheurs espèrent que les jeux cérébraux amélioreront non seulement les processus cognitifs des participants, mais aussi leur façon de marcher. Il s’agirait alors d’un transfert intertâche, ou transfert lointain.

Mission spatiale Poland Mars Analogue Simulation 2017 (PMAS 2017) : CogniFit évalue les capacités cognitives des astronautes

CogniFit participe à la course spatiale vers Mars en évaluant le rendement cognitif des astronautes lors de conditions défavorables.   

  • CogniFit, programme leader en évaluations neuropsychologiques, stimulation cognitive et entraînement cérébral, participe à la mission spatiale internationale Poland Mars Analogue Simulation 2017 (PMAS 2017). Son rôle est d’évaluer les capacités cognitives de l’équipage en conditions défavorables auxquelles ils pourraient être confrontés sur la Lune ou sur Mars.
  • L’innovation technologique de CogniFit contribue à préparer l’arrivée de l’homme sur la planète rouge. Pour le succès de la mission, il est fondamental de mener des recherches et d’apporter des réponses concernant le comportement de l’être humain.

PMAS 2017 – Cognitif évalue le rendements cognitif des astronautes

L’organisation Space Generation Advisory Council, soutenue par de nombreuses institutions (comme les Nations Unies par exemple), va envoyer six astronautes pour une mission qui simulera la superficie planétaire de la Lune et de Mars. Ce projet de simulation sera mené en Pologne, d’où son nom : Poland Mars Analogue Simulation 2017 (PMAS 2017).

Les participants devront respecter un programme rigoureux d’exploration spatiale. Les trois premiers jours de la mission, les astronautes vivront et travailleront dans un habitat qui reproduit celui de la Lune. Les onze jours restants, l’habitat simulé sera celui de Mars. Ces astronautes pourront constamment compter sur le soutien du Centre de soutien à la Mission, fort de 25 membres. Durant la “phase martienne” du projet, ils devront faire avec un retard de quinze minutes dans leurs communications. Il s’agit en effet de simuler toutes les conditions de l’habitat réel.

CogniFit, plateforme leader en programmes d’évaluations neuropsychologiques, stimulation cognitive et entraînement cérébral, participe à la mission spatiale internationale en évaluant quotidiennement les capacités cognitives des astronautes, de l’équipe et de l’équipage.

Mener des recherches et apporter des réponses à la façon dont se comporte l’être humain est fondamental pour le succès de la mission. Savoir comment l’isolement et d’autres circonstances défavorables que l’on peut rencontrer sur la Lune et sur Mars affectent l’être humain permet d’augmenter les connaissances nécessaires au lancement d’une mission spéciale sur la planète rouge.

Les participants de la mission sont originaires de 28 pays comme l’Espagne, les États-Unis, la France, Israel, le Nigéria, Porto Rico, etc. Durant deux semaines, l’équipe de recherche scientifique mènera des études sur des disciplines diverses allant de l’ingénierie à l’astrophysique en passant par la psychologie, la géologie et la biologie.

Cela fait de la Poland Mars Analogue Simulation 2017 une des missions analogues les plus interdisciplinaires, internationales et multiculturelles jamais réalisées.

L’innovation technologique de CogniFit contribue à changer l’histoire et la science en aidant à connaître davantage l’esprit humain et en préparant l’arrivée de l’homme sur la planète rouge. Vous aussi, vous pouvez dès maintenant évaluer et entraîner vos capacités cognitives comme ces astronautes : Inscrivez-vous ici.

CogniFit – Poland Mars Analogue Simulation 2017