Gestion de la colère pour les enfants : apprenez à votre enfant à gérer la frustration

Gestion de la colère pour les enfants

La gestion de la colère des enfants est l'une des tâches parentales les plus décourageantes. Dans l'article suivant, nous expliquerons ce qu'est la frustration et la colère et comment apprendre aux enfants à les gérer.

Gestion de la colère pour les enfants

Gestion de la colère pour les enfants

Gestion de la colère pour les enfants : Frustration

Lorsque nous parlons de gestion de la colère chez les enfants, il est important de savoir ce qu'est la frustration. La frustration peut être définie comme un état psychique que nous vivons souvent dans la vie lorsque nous sommes privés ou incapables de satisfaire un désir à ce moment précis. Elle s'accompagne souvent de sentiments tels que la tristesse ou, dans le pire des cas, la colère.

Dès notre naissance, notre les cerveaux sont conçus pour répondre à nos besoins et rechercher la survie. Ainsi, un bébé pleure, pour capter l'attention du soignant afin qu'il puisse répondre à ses besoins.

Au début, le bébé ne demande que la satisfaction de ses besoins les plus élémentaires (il pleure quand il a faim, quand il est mal à l'aise avec sa couche, quand il a sommeil et quand il ne se sent pas protégé). Mais à mesure que son système nerveux mûrit et structures cérébrales se dérouler, l'enfant acquiert de nouvelles réalisations telles que l'intentionnalité dans ses actions, sa pensée, son langage et une plus grande autonomie.

Le comportement devient alors plus complexe. Il montre maintenant de la colère et de la frustration quand il y a quelque chose qu'il n'aime pas.

Gestion de la colère pour les enfants : tolérer la frustration

Apprenez aux enfants à tolérer la frustration. Tolérer la frustration signifie apprendre à retarder la gratification ou le désir. Dans notre culture, il est important de comprendre que vous ne pouvez pas toujours avoir ce que vous voulez quand vous le voulez. Wous sommes limités par le fonctionnement d'une structure sociale, qui détermine comment nous devons procéder pour être et avoir ce que nous voulons.

Vous ne pouvez pas acheter une voiture si vous n'en avez pas les moyens, ni être ingénieur si vous n'obtenez pas votre diplôme, vous devrez payer des impôts et parfois même des amendes que vous jugerez injustes. C'est ainsi que fonctionne la société, il se passe des choses qui ne vont pas toujours nous mettre à l'aise. 

Par conséquent, ne doutez pas qu'un outil indispensable pour assurer le bon avenir est d'enseigner la gestion de la colère aux enfants. Cela les aidera à gérer de manière appropriée la frustration et la colère face à des situations injustes. Ln'oublions pas que l'enfance c'est quand les enfants doivent se préparer afin qu'ils puissent fonctionner avec succès et de manière autonome dans notre société lorsqu'ils deviendront adultes. Il faut donc faire de l'enfance un simulacre de vraie vie d'adulte, adapté aux besoins de chaque étape évolutive, où il y a place pour le bonheur et la joie, mais aussi pour la tristesse et l'insatisfaction.

Au cours du développement de l'enfant, les enfants doivent se préparer pour pouvoir fonctionner avec succès et de manière autonome dans notre société lorsqu'ils deviennent adultes. Il faut donc adapter l'enfance où il y a de la place pour le bonheur et la joie, mais aussi pour la tristesse et l'insatisfaction.

La gestion de la colère pour les enfants leur apprend à reporter une partie de leur désir et les aide à se sentir intégrés dans leur groupe de pairs. Jcela leur donne des attentes plus réalistes sur la réalité et lorsqu'ils seront adultes, ils pourront suivre une séquence logique qui leur permettra d'obtenir un plus grand succès que ceux qui n'ont pas atteint une bonne gestion de la colère pour les enfants. Imaginez tous les problèmes futurs que nous pouvons éviter si, en gérant la colère des enfants, nous évitons les comportements impulsifs et parvenons à gérer la frustration.

Gestion de la colère pour les enfants : Ovaincre la frustration

La gestion de la colère pour les enfants n'est pas une tâche facile, alors ne désespérez pas, car parfois les résultats ne sont pas immédiats ou peuvent ne pas être remarqués avant un certain temps. Essayez de ne pas vous frustrer dans le processus.

J'ose dire qu'éduquer est probablement la tâche la plus difficile à laquelle un être humain puisse faire face, alors prenons l'air et essayons de décrypter avec notre fils ce qu'il ressent.

  • La première chose est de l'aider à nommer ce qu'il ressent, peut-être même de l'aider à détecter son inconfort quelque part dans le corps.
  • Avec l'émotion, généralement, d'autres symptômes peuvent apparaître comme une oppression thoracique, des maux de ventre, etc. Donc, une bonne façon de commencer à comprendre ce qu'il pourrait traverser pourrait être d'aider à localiser son inconfort dans une partie du corps.
  • Nous devons apprendre à contenir ses émotions et sa frustration. Il ne faut pas oublier que lorsque notre fils se comporte dans la colère, nous continuons d'être, sans s'en rendre compte, des modèles qu'il apprendra à imiter. Par conséquent, si nous voulons que nos enfants apprennent à se contrôler, nous devons le montrer nous-mêmes. Il faut se comporter avec fermeté sans oublier qu'il n'est pas majeur et que son comportement échappe à toute intentionnalité. Empathie,
  • L'empathie, la fermeté et l'affection sont trois qualités fondamentales pour gérer la colère des enfants.
    • Empathie: essayer de nous mettre dans la peau de notre fils, comprendre, voir et ressentir comme lui.
    • Fermeté: éduquer, c'est toujours être conscient qu'un comportement inapproprié est suivi d'une conséquence. 
    • Affection: même lorsque nous le réprimandons, nous devons réussir à le faire se sentir désiré et accepté.
  • Nous voulons faire comprendre que ce comportement particulier est inacceptable et non qu'il ou elle est inacceptable ou incompris. Nous n'avons pas besoin d'élever la voix ou de punir, mais plutôt de garder des conséquences simples, en expliquant toujours pourquoi.  
  • Nous devrions nous souvenir de répondre à leurs désirs ou à leurs besoins dans un délai approprié. Nous voulons lui montrer qu'il y a de la place pour l'accomplissement du désir mais au bon moment. Les valeurs qu'ils acquièrent pendant l'enfance doivent être considérées comme le fondement de l'âge adulte.  
  • Chaque fois que nous aidons notre enfant à déterminer ce qui lui arrive, nous l'aidons à surmonter la frustration de l'enfant et lui apprendre d'autres façons d'exprimer sa colère. En aidant à la gestion de la colère pour les enfants nous contribuons à son intelligence émotionnelle et l'aider à s'autoréguler (comprendre ce qui lui arrive et trouver une solution adaptée à l'émotion qui déborde). 
Gestion de la colère pour les enfants 2

Gestion de la colère pour les enfants

Gestion de la colère chez les enfants : un exemple

Peut-être qu'un exemple réel de frustration chez l'enfant peut nous guider tout au long du processus de gestion de la colère chez les enfants :

Anna est la mère de Christina, une petite fille de 7 ans, que sa mère définit comme charmante mais irritable quand on lui refuse quelque chose. Christina est fille unique et sa mère dit qu'ils ont essayé de lui donner le plus d'affection possible. Cependant, Christina se met facilement en colère et ne tolère pas bien la frustration.

Souvent, les parents ont tendance à craindre de gronder ou de réprimander leurs enfants lorsqu'ils voient leurs enfants avoir une crise de colère. Par conséquent, ils utilisent d'autres stratégies telles que leur donner ce qu'ils veulent. C'est une erreur car la vie donne rarement envie tout de suite et les enfants doivent être exposés à ces éléments pour apprendre à tolérer la frustration.

Anna : « J'étais au supermarché avec Christina quand elle, qui se promenait, a pris une poupée et m'a demandé de l'acheter. Je lui ai dit que ce n'était pas possible, que nous étions pressés et que nous l'achèterions un autre jour. Christina a commencé à crier qu'elle voulait la poupée alors que j'insistais pour que nous ne l'achetions pas aujourd'hui. Les gens ont commencé à me regarder et je me suis sentie tellement mortifiée que j'ai accepté de lui acheter la poupée.

Sans s'en rendre compte, Anna a récompensé le comportement de Christina, alors une fois de plus, l'enfant a appris qu'en criant, elle obtiendrait ce qu'elle demandait.

Que peut faire Anna pour empêcher Christina d'agir ainsi ? Voici quelques conseils:

1- Le fait que Christina n'ait pas encore appris à exprimer correctement ses émotions ne signifie pas qu'Anna est mauvaise en tant que parent. Les enfants apprendront à mieux exprimer leurs sentiments avec notre aide. Anna, quelles que soient les actions de Christina, aurait dû continuer à nier avoir acheté la poupée. Son attitude doit être ferme, sans élever la voix mais en maintenant notre position.  

2- Donnez une option alternative. Dans ce cas, Anna devrait suggérer un autre jour pour acheter la poupée et informer Christina : "La semaine prochaine c'est ton anniversaire et nous reviendrons l'acheter" ou "cet après-midi si tu fais tes devoirs, demain nous reviendrons l'acheter .” Gardez toujours à l'esprit : si vous le dites, vous devez le faire. Sinon, j'apprends aux enfants que les mots ne veulent pas dire grand-chose.

3 – Si Christina est hors de contrôle et n'écoute pas les paroles d'Anna : un « non, allez on s'en va ! » simple et ferme ! Devrait suffire. Ne gaspillons pas tant d'efforts pour gagner la compréhension de notre fils lorsqu'il est frustré parce qu'il ne pourra pas se calmer. Anna devra peut-être marcher quelques mètres sans lui ou revenir la chercher pendant qu'elle continue de pleurer.  

4 - Lorsque la colère se dissipe, Anna et Christina peuvent parler de ce qui s'est passé. 

Anna : « Je suis en colère contre ton comportement, je comprends que tu veuilles la poupée, et j'ai déjà dit que (demain, la semaine prochaine, …) nous reviendrons pour l'acheter. Mais je n'aime pas que tu pleures et cries comme ça ». Aussi, Anna devrait rassurer Christina sur ses sentiments « Je sais que tu es en colère parce que tu voulais la poupée, mais ce n'est pas la façon de se comporter. La prochaine fois, essaie de me dire calmement ce que tu veux et je verrai ce que nous pouvons faire.

N'oubliez pas que vous avez affaire à un enfant et que, parfois, ses paroles n'ont pas de mauvaises intentions, mais plutôt qu'elles essaient d'exprimer quelque chose. L'empathie est très importante dans ce cas, au lieu de prêter une attention excessive aux mots.

à des phrases comme "Je ne t'aime pas maman, tu n'es pas gentille», doivent suivre des expressions qui véhiculent l'acceptation et l'affection à tout moment. Être en colère contre son comportement ne devrait pas signifier un retrait d'affection.

Le message qui devrait toujours être : "Je suis en colère contre la façon dont tu t'es comporté, mais je t'aime toujours et il y a de nombreuses raisons pour lesquelles je suis toujours fier de toi parce qu'il y a tellement de choses que tu fais bien."

5 – La conclusion d'un accord doit toujours être suivie de ce que nous avons promis. Par conséquent, essayez toujours d'accepter des choses qui sont sûres à 100 %. Si l'accord entre la mère et l'enfant était que pour son anniversaire, ils reviendraient acheter la poupée, alors le jour de son anniversaire, assurez-vous de réaliser ce désir. Si l'enfant remarque que lorsqu'il se comporte correctement et qu'il attend, il obtiendra ce qu'il voulait ou une conséquence positive, alors ce comportement sera renforcé et il se poursuivra tout au long du développement.

La gestion de la colère pour les enfants signifie établir des limites adaptées à l'âge, négocier et accorder ce qui est promis. Cela signifie également être ferme mais empathique envers les besoins de notre enfant et garder à l'esprit que l'affection doit toujours être présente.

Cet article est à l'origine en espagnol écrit par Samuel Fascius Cruz, traduit par Alejandra Salazar.