Comment votre alimentation affecte-t-elle votre cerveau ? 7 raisons d’améliorer votre alimentation

 

Vous êtes-vous déjà demandé comment votre alimentation affecte-t-elle votre cerveau ? Quelle est la relation entre votre alimentation et votre santé mentale ? Existe-t-il un bienfait psychologique à améliorer votre alimentation ? Dans cet article nous vous révélerons tout sur l’impact de votre alimentation sur votre cerveau !

Alimentation

Comment notre alimentation affecte-t-elle notre cerveau ?

Nous savons tous que notre alimentation a une influence directe sur notre santé. Il est démontré qu’avoir une alimentation saine peut aider à prévenir tout type de maladie comme par exemple le cancer, le diabète, les maladies cardiovasculaires… Mais peu de nous sommes conscients de l’impact de notre alimentation sur notre cerveau. Comment notre alimentation affecte-t-elle nos fonctions cérébrales ?

Comment notre alimentation affecte notre cerveau

1. L’alimentation influence notre qualité de sommeil

Selon une étude de l’Université de Pennsylvanie les personnes en surpoids passent plus de temps dans la phase REM du sommeil (Mouvements Oculaires Rapides) et moins de temps dans la phase non REM. Et c’est justement durant cette phase que notre corps se repose et récupère. Cela veut dire que les personnes en surpoids ont une moins bonne qualité de sommeil.

2. Le type d’aliment que vous ingérez influence votre mémoire

D’après cette étude de l’Université Macquarie, les personnes qui suivent un régime occidental (riche en gras et en sucres, et pauvre en fruits et en légumes), auraient de moins bons résultats dans les tests de mémoire, et seraient plus lents pour apprendre de nouvelles choses.

On pense que cela s’expliquerait par le fait que ce type de régime rendrait plus difficile la suppression ou le contrôle des souvenirs positifs en relation avec la nourriture, même quand nous sommes rassasiés. Ces souvenirs satureraient l’hippocampe, structure cérébrale directement liée à la mémoire, rendant difficile notre apprentissage et la régulation de aliments ingérés, favorisant ainsi l’obésité. Découvrez quels aliments ont des bienfaits sur votre cerveau.

3. Manger de la nourriture malsaine pourrait affaiblir votre cerveau

Une étude de L’université d’État du Michigan menée sur des souris de laboratoire démontre que les souris en surpoids et obèses sont beaucoup plus sensibles aux stimuli environnementaux qui indiquent une grande ingestion d’aliments, en comparaison aux souris qui ne sont pas en surpoids.

Cela suggère que les personnes en surpoids ou obèses pourraient être beaucoup plus sensibles à la publicité de nourriture malsaine, d’aliments pré-cuisinés et trop riches en sel et en sucre, les incitant ainsi à manger plus et moins sainement.

 4. Manger des fruits et des légumes pour avoir un cerveau plus heureux

Selon une étude de l’Université de Warwick l’augmentation de la quantité de fruits et de légumes ingérée augmenterait les niveaux de bonheur et de satisfaction.

Ces chercheurs ont mené une étude sur 12.000 participants, en mesurant leur niveau de bien-être. Après chaque ration de fruits et/ou de légumes, ce niveau de bien-être augmentait, jusqu’à un total de huit rations par jour. Les bénéfices psychologiques pourraient être constatés après une amélioration du régime sur une période de deux ans.

Alimentation

Notre alimentation influence notre bien-être

5. Votre alimentation affecte votre cerveau et influence le risque de dépression

Certaines études, comme cette étude ou cette investigation de l’Université Oriental de Finlande, suggèrent que les personnes qui suivent un régime avec beaucoup de fruits, de légumes, de céréales intégrales, etc… ont une chance moins élevée de souffrir d’une dépression. De plus, ce type de régime pourrait également aider à réduire les symptômes de la dépression.

Le contraire est également valable, c’est à dire que suivre un régime malsain, riche en sucre, en sel, en aliments pré-cuisinés et en viandes grasses augmenterait les symptômes dépressifs.

Il est également démontré que l’ingestion de café peut jouer un rôle dans la prévention de la dépression. Tout comme la consommation de boissons sucrées, spécialement les lights, ont un effet contraire, augmentant ainsi les risques de dépression.

Attention, un régime sain ne remplace pas un traitement psychologique en cas de dépression ou d’autres troubles psychologiques (psychiatre ou psychologue, à qui faire appel). Par contre, cela peut être une aide complémentaire à une thérapie adéquate.

6. Les aliments que vous ingérez peuvent augmenter votre stress et votre anxiété

Comment votre régime alimentaire affecte-t-il votre cerveau ? Selon cette étude menée sur des souris de laboratoire, un régime haut en fructose – sucre présent dans les fruits et les plantes, mais également présent dans beaucoup de plats pré-cuisinées – augmenterait les niveaux de stress et d’anxiété chez les adolescents.

Alimentation

L’alimentation influence sur l’anxiété et la dépression

7. Ingérer beaucoup de sucre influence le fonctionnement de vos neurotransmetteurs

Les neurotransmetteurs sont des molécules qui transmettent les informations d’un neurone à l’autre.

Diverses investigations ont démontré que quand les souris de laboratoire consomment beaucoup de sucre, celui-ci provoque les mêmes mécanismes cérébraux observés chez les toxicomanes.

Quand nous consommons un aliment sucré, notre cerveau libère de la dopamine dans un structure cérébrale appelée “circuit de récompense” et qui est responsable de la sensation du plaisir que nous éprouvons quand nous mangeons quelque chose qui nous plaît, comme un dessert. Cette sensation plaisante se grave alors dans notre cerveau, nous poussant ainsi à reproduire l’action qui en était à l’origine. Chaque fois que nous mangeons quelque chose de sucré, même avec les édulcorants (même si le cerveau fini par se rendre compte de la “tromperie”), ce circuit de récompense provoquera une sensation forte dans le cerveau, créant une habitude de consommation des aliments sucrés, voir même une véritable addiction.

Toutes ces données démontrent le fait qu’un certain régime influence effectivement notre état psychologique et soulignent encore plus l’importance de suivre un régime sain, léger en sucre et en sel, avec peu d’aliments pré-cuisinés, peu de viandes rouges, et riche en fruits, en légumes, en céréales intégrales et en féculents. Non seulement vous vous sentirez mieux physiquement, mais vous serez également plus heureux !

“Source : Andrea Garcia Cerdán, psychologue en formation continue. Passionnée de la sexologie et des interventions psychologiques. Envieuse d’améliorer la qualité de la vie d’autrui grâce aux pratiques cliniques et à internet.”

Rédacteur spécialisé du domaine médical et de la santé. Passionné de psychologie, de philosophie ainsi que de neuroscience.
Toujours à la recherche de nouvelles sources et de nouvelles tendances, dans le but d’inspirer le publique et de le guider vers de nouvelles méthodes ou théories pour l’aider à améliorer son quotidien.

This post is also available in: Espagnol