Qu’est-ce que l’assertivité ? Découvrez comment améliorer vos habilités sociales !

 

Vous avez certainement déjà pu ressentir qu’une conversation vous échappait, que vous vous retrouvez soudainement dans une situation déplaisante. Et vous ne savez carrément pas comment vous en êtes arrivé là…

Vous vous êtes également surement déjà retrouvé dans une situation où vous vous dites que vous auriez dû dire non à temps… et que vous ne savez même pas pourquoi vous rester en compagnie d’une certaine personne…

Dans votre travail, vous avez peut-être accepter de porter le chapeau pour une erreur que vous n’aviez pas commise. Est-ce que ces situations vous sont familières ? Pouvez-vous vous identifier dans celles-ci ? 

Alors, peut-être que le moment est venu que vous appreniez certaines techniques qui vous permettrons de développer votre assertivité afin d’améliorer vos habilités sociales.

Dans cet article vous apprendrez à identifier quel est votre schéma de réaction face aux situations sociales qui vous dérangent. Et si celui-ci n’est pas le plus adéquat, nous vous proposons également des techniques d’assertivité qui vous permettent d’améliorer vos habilités sociales. Prenez le contrôle et rendez vos relations sociales plus équilibrées et plus saines ! 

Qu’est-ce que l’assertivité et comment l’utiliser pour améliorer vos habilités sociales ?

Qu’est-ce que l’assertivité ? L’assertivité, c’est notre capacité d’exprimer nos droits et nos besoins d’une façon efficace, sans se précipiter ni être agressif. Il s’agit d’un comportement social qui peuvent nous rendre nos relations sociales plus favorables. Que se passe-t-il si nous ne sommes pas capables de communiquer nos besoins de manière précise ? Nous entrons alors dans un comportement de confrontation, passif ou agressif.

Quand nous agissons de manière assertive, il peut y avoir deux types de conduites inefficaces :

  • Ou l’on répond de manière passive à son environnement
  • Ou alors on y répond de manière agressive

Les deux sont également inefficaces, et vous amènerons au final plus de problèmes dans vos relations. Changer la manière dont nous nous comportons n’est pas chose facile, mais cela mérite vraiment la peine.

Assertivité

Technique d’assertivité pour améliorez vos habilités sociales

Qu’est-ce que le type de conduite passive ?

Le type de conduite passive est utilisé lorsque la personne est incapable d’exprimer ses désirs, ses besoins ou ses sentiments ouvertement. Si elle les exprime, ce sera avec une autojustification ou en s’excusant. La peur que ses personnes ont du conflit est la base de ce type de conduite, caractérisée également par une basse auto-estime, ainsi que par une grande frustration au fait que ses droits ne sont pas respectés. Ces personnes ne sont souvent pas conscientes du haut niveau de vulnérabilité qu’elles ont atteinte.

Qu’est-ce que le type de conduite agressive ?

Le type de conduite agressive est utilisée lorsque la personne est bien capable d’exprimer ses besoins. Seulement qu’elle le fait de manière inappropriée et impulsive, d’une façon que les personnes avec lesquelles elle interagit peuvent se sentir attaquée ou non-respectée dans leurs droits élémentaires. Elle peut avoir recours à la violence verbale et aux menaces, bien que souvent elle agit de manière beaucoup plus subtile, comme par l’humiliation ou la dégradation progressive.

Le type de conduite passive se caractérise par une violation des droits de celui qui l’utilise, alors que le type de conduite agressif consiste en une exposition directe de ses droits, sans considération pour les autres et sans ressentir de honte ou de culpabilité.

La communication avec autrui peut supposer, parfois, une source de stress au fait de ne pas savoir bien s’exprimer ni se défendre sans utiliser l’un des types de conduite cité auparavant. Apprendre à être assertif suppose un certain relâchement face aux situations sociales. Être assertif est une philosophie de vie dans laquelle le respect des autres et de toi-même passe avant le reste.

Assertivité

Comment améliorez vos habilités sociales ? Les techniques d’assertivité !

Le problème se pose lorsqu’il existe un conflit entre ce que l’on veut faire et ce que l’on pense qu’on “doit” faire.

Par exemple, parfois vous n’avez pas du tout envie d’aller manger à tel endroit, et vous vous sentez égoïste pour imposer vos envies avant celle des autres ?

Ce type de dilemme, parfois, peut amener de l’anxiété ou un sentiment de culpabilité, ce qui vous rend plus vulnérable à la manipulation émotionnelle. Si vous intériorisez les techniques qui suivent, vous serez plus préparés à dire non la prochaine fois sans vous sentir coupable. Connaitre ces techniques d’assertivité vous aidera à conserver votre personnalité et votre identité, à avoir une plus haute estime de vous-même et à être capable de répondre assertivement aux conflits d’intérêts.

Pour être assertif il est fondamental de connaitre vos droits. Beaucoup d’auteurs ont établi des listes plus ou moins longues et complexes au sujet de ces droits. Ici nous vous donnons celle du psychologue Manuel J. Smith, publiée pour première fois dans son ouvrage “Quand je dis non, je me sens coupable”.

Smith, d’une manière simple et directe, propose un catalogue qui vous servira de guide sur lequel baser votre comportement assertif.

Catalogue des droits assertifs selon Manuel J. Smith

  1. Nous avons le droit de juger nos propres comportements, nos pensées et nos émotions, et d’assumer leurs responsabilités et leurs conséquences.

  2. Nous avons le droit de ne pas donner de raisons ou d’excuses pour justifier notre comportement.

  3. Nous avons le droit de juger s’il nous revient de chercher une solution au problème de quelqu’un d’autre.

  4. Nous avons le droit de changer d’avis.

  5. Nous avons le droit de commettre des erreurs et d’en être responsable.

  6. Nous avons le droit de dire “je ne sais pas”.

  7. Nous avons le droit d’être indépendant de la volonté des autres face aux conflits avec ceux-ci. (Nous avons le droit d’être indépendant affectivement des autres pour avoir une relation avec eux).

  8. Nous avons le droit de prendre des décisions qui défient toutes logiques.

  9. Nous avons le droit de dire “je ne comprends pas”.

  10. Nous avons le droit de dire “je m’en fous”.

Assertivité

Technique d’assertivité pour améliorer vos habilités sociales

Une fois que nous connaissons les types de conduites possibles, ainsi que le catalogue de droits assertifs universels, il nous appartient de choisir de quelle manière nous souhaitons nous adresser au monde. Si votre choix est de développer un type de conduit assertive, cela ne vous sera pas toujours aussi facile, mais cela est toujours très gratifiant. Comme au début de n’importe quel changement, se lancer peut-être le plus difficile. Mais ensuite, grâce aux techniques d’assertivité et en les mettant en pratique de façon efficace, vous pourrez peu à peu le faire de façon naturelle. Cela vous sera sûrement utile face aux situations dans lesquelles une autre personne tente de vous imposer ses critères, et cela peut vous servir de défense vitale contre la manipulation.

Techniques d’assertion face aux confrontations ou aux manipulations

1. Technique du disque rayé pour améliorer votre assertivité

Maintenez votre point de vue et votre opinion imperturbable, même si votre interlocuteur tente de vous en faire changer. Il est fondamental que vous gardiez votre calme, sans hausser la voix et sans changer de discours. Pour donner une autre direction à la conversation essayez des expressions tel que “oui, mais…” “je suis d’accord, mais…” “Oui, mais je dirais que…”, évitez les pièges verbaux et vous arriverez à votre objectif.

2. Technique du compromis viable pour améliorer votre assertivité

Quand il y a une confrontation de positions et “perdre” n’est pas conseillé. Avec un compromis, avant de perdre, donnez une marge de manœuvre à votre interlocuteur, de façon à ce qu’il soit conscient du fait qu’il puisse également perdre l’argumentation, pour que les deux parties arrivent à un accord à mi-chemin, les deux cédant un peu de terrain.

Assertivité

Lors d’une confrontation, il est préférable d’arriver à un accord à mi-chemin

3. Technique du Fogging ou de “blanche neige” pour améliorer votre assertivité

Cette technique consiste à céder du terrain en apparence, mais sans le faire réellement. Essayez de ne pas nier ce que dit votre interlocuteur et de ne pas l’attaquer. Vous pouvez être en partie d’accord avec lui et accepter certains de ses avis sans les partager. Cela se révèle très efficace en cas de manipulation ouverte, mais vous ne devriez pas l’utiliser trop souvent car cela perdrait de son efficacité.

4. Technique de la question assertive pour améliorer votre assertivité

Quand vous êtes critiqué par votre interlocuteur, cette technique vous rendra l’avantage. Ce que vous devez faire est d’initier votre interlocuteur à vous critiquer pour obtenir plus d’information afin de savoir si la critique est constructive, ou au contraire manipulatrice. De cette façon vous “le désarmerez”, en sachant si la personne prétend seulement vous attaquer personnellement, en obtenant en plus qu’elle se repositionne si sa critique est objective.

5. Technique de la rupture du processus pour améliorer votre assertivité

Si la conversation commence à sembler perdue et que vous sentez monter l’agressivité, c’est le moment d’utiliser cette technique. L’objectif est de casser la spiral d’agressivité que génère votre interlocuteur. Répondez aux provocations par des monosyllabes “oui…” “non” “ha…”

6. Technique de transformation du changement pour améliorer votre assertivité

Cela consiste à dévier le centre d’intérêt. Déplacez le sujet pour voir ce qui se passe réellement entre votre interlocuteur et vous-même.

7. Technique de l’ajournement assertif pour améliorer votre assertivité

Utilisez cette technique quand vous voyez que vous êtes sur le point de perdre le contrôle de la situation. Si vous n’êtes pas capable de maintenir un ton de voix calme, si ou vous sentez que vous allez devenir agressif avec votre interlocuteur, le mieux est l’ajournement assertif. Gagnez du temps afin de répondre de manière intelligente et compétente.

8. Technique du “XYZ + R” pour améliorer votre assertivité

Cette technique, développée par les psychologues Bach et Forés, synthétise en une formule l’essence du comportement assertif.

Le plus souvent la meilleure technique consiste à exprimer ce que l’on ressent face au comportement de notre interlocuteur, mais sans nous limiter à une simple critique destructrice. Il nous faut la convertir en critique constructive, en expliquant comment nous fait sentir le comportement de l’autre et en nous engageant à améliorer le notre également. De cette façon nous essayerons d’éviter que cette situation se reproduise.

“Quand vous dîtes X, je me sens Y, et j’aurais aimé que vous faisiez Z. En plus, nous pouvons incorporer R à l’équation, de mon côté je m’engage à…”

X “Quand vous dites ou faites …” Essayez de ne pas blesser ou déranger l’autre, d’uniquement exposer ce que vous avez ressenti. Essayez de ne pas utiliser des mots tel que “jamais” ou “toujours” et jugez la conduite de l’autre de manière objective.

Y ”Je me sens …” il est important de le dire sans dramatiser, et aussi que l’autre personne s’exprime également sur comment elle s’est sentie elle-même face à cette même conduite. Evitez les jugements de valeurs et concentrez-vous sur les sentiments que vous avez ressentis.

Z “J’aurais aimé que …” arriver jusqu’à cette étape tout est déjà plus facile. Habituellement nous nous concentrons sur le X et le Y, sans donner à notre interlocuteur la chance de connaitre ce qui nous aurait plu comme attitude. Nous nous concentrons souvent sur la critique et ne voyons pas plus loin, permettant ainsi que la situation se répète par la suite. Si nous proposons une alternative de rechange, nous nous approchons plus de la solution au problème.

R “De mon côté je m’engage à …” le grand oublié des confrontations. Il peut vous semblez que vous céder du terrain en vous compromettant à R, sans en fait vous rendre compte que vous en serez le premier bénéficiaire. C’est un exercice d’autocritique, et cela nous coûte souvent de le faire. Si vous y arrivez, vous obtiendrez une responsabilité face à la situation et vous apprendrez à mettre un peu plus de votre côté.

Assertivité

Améliorez vos habilités sociales !

Alors maintenant, il ne vous reste plus qu’à mettre tout ça en pratique !

Rappelez-vous que les autres vous traitent comme vous leur avez enseigné à vous traiter…

Améliorer l’intelligence émotionnelle, une conduite indispensable.

“Source : Cristina Martinez de Toda, psychologue en neuropsychologie et en neuroscience appliquée à l’éducation. Curieuse de la nature, adore les investigations sur la conduite et le comportement humain ainsi que partager de nouvelles découvertes et conseils qui pourrait être utiles aux lecteurs. Experte dans les domaines de la psychologie positive et l’intelligence émotionnelle.”

 

Rédacteur spécialisé du domaine médical et de la santé. Passionné de psychologie, de philosophie ainsi que de neuroscience.
Toujours à la recherche de nouvelles sources et de nouvelles tendances, dans le but d’inspirer le publique et de le guider vers de nouvelles méthodes ou théories pour l’aider à améliorer son quotidien.

This post is also available in: Espagnol Allemand