Communication entre parents et adolescents. Guide pratique pour affronter cette période

 

La communication entre parents et adolescents est souvent vécue des deux côtés comme un conflit quotidien. Les parents vivent avec l’anxiété le moment de s’asseoir et de parler avec leurs enfants adolescents. Ceux-ci peuvent s’énerver du silence de leurs enfants, qui les poussent à se préoccuper. Pourtant les parents de leurs côtés ne disent pas tout non plus. Nous vous donnons dans cet article quelques conseils pour améliorer votre relation avec votre enfant adolescent, ainsi que la meilleure façon de lui parler et les erreurs à ne pas commettre.

como hablar con tu hijo adolescente

Comment communiquer avec votre enfant adolescent ?

La communication est fondamentale pour améliorer notre qualité de vie, pour exprimer nos émotions et nos idées ou pour solutionner les problèmes. La communication avec les adolescents est une tâche ardue pour les parents, lesquels se voient souvent frustrés pas le silence de leur enfant et qui ressentent une constante préoccupation.

Il est nécessaire qu’autant les parents que les adolescents apprennent à communiquer entre eux. Avant tout, il faut savoir que :

  • La communication entre parents et adolescents est un processus qui prend du temps. On n’obtient rien du jour au lendemain, il faut donc faire preuve de patience. Les opportunités pour communiquer avec votre enfant et de connaître ses peurs et ses passions se présenteront d’elles-mêmes.
  • Communication entre parents et adolescents. Guide pratique pour affronter cette périodeLa communication est un processus qui fonctionne dans les deux sens. Parler est très important mais il est sans aucun doute primordial de savoir écouter. Il est mieux de ne pas être le protagoniste de la conversation. Il faut savoir céder le tour de parole pour pouvoir échanger des idées, des pensées et des émotions.
  • Quand vous parlez avec votre enfant, vous n’écouterez pas que des choses qui vous seront agréables. Il est nécessaire que vous gardiez une attitude émotionnelle ouverte. Rappelez-vous qu’une bonne communication parent-enfant permettra à l’adolescent de prendre des décisions appropriées et face à une erreur, il aura la possibilité d’assumer la responsabilité qu’implique une décision inadéquate.
Quand une personne ne dispose pas des outils nécessaires pour communiquer ou souffre d’un manque d’habilité pour communiquer, elle peut se sentir avant tout frustrée, isolée voir inutile. La conséquence sera qu’elle aura moins de possibilités de recevoir de l’aide ou de s’intégrer dans un groupe. Pour cela, il est utile de connaître et de savoir manier les techniques d’assertivité comme moyen pour améliorer et renforcer les relations entre parents et enfants.

Guide pratique pour la communication entre parents et adolescents :

1. Les erreurs dans la communication entre parents et adolescents

Les erreurs qui sont le plus commises dans la communication entre parents et enfants adolescents au quotidien et sur lesquelles vous pouvez agir afin de ne pas les reproduire sont les suivantes :

  1. Communication entre parents et adolescents. Guide pratique pour affronter cette périodeGénéraliser : “Tu es toujours…”, “Tu ne fais jamais…”. Le problème est dans votre attitude envers votre enfant. Les reproches à votre enfant pour sa conduite ou pour son comportement ne sont souvent pas constructives. Comme par exemple : “Tu n’aides jamais”, “Tu ne prêtes pas attention quand je t’explique quelque chose” ou “Tu finis toujours par crier” etc…
  2. Utiliser la critique et le dénigrer dans sa participation à la vie de famille : “Tu n’es pas reconnaissant”, “Tu ne sais rien faire”, “Tu es inconscient”.
  3. Utiliser le cri comme une arme : avec laquelle vous pouvez vous sentir supérieur sur votre enfant, sans vous rendre compte que c’est vous êtes le modèle que vos enfants ont pour grandir.
  4. Maltraiter : Culpabiliser, insulter, embarrasser, reprocher, que ce soit à la maison ou dans la rue, sans vous soucier d’où vous êtes ou d’avec qui est votre adolescent.
  5. Penser à autre chose quand votre enfant vous parle : Quand votre enfant vous raconte leurs problèmes et que vous n’êtes en train de penser qu’à vos préoccupations du travail, de la maison, de l’hypothèque…

    Communication entre parents et adolescents

    Les difficultés de la communication entre parents et adolescents peuvent venir de l’attitude des parents

2. Les formes de communication entre parents et adolescents

Chaque famille est très différente dans son fonctionnement et les relations qui existent entre ses membres sont celles qui leur ont été enseignées ou qu’ils ont observé pendant leur enfance. Il existe différents styles d’éducation :

  1. Le style agressif : Les personnes qui interrompent les autres, qui crient, qui n’écoutent pas, qui grondent ou qui ne prêtent pas attention à qui est en train de parler.
  2. Le style passif : Les personnes qui provoque de la colère par leur manque de prise de position, qui n’opinent jamais rien. Si elles finissent par donner un avis pour ou contre, elles donnent l’impression d’adopter l’opinion d’un autre et pas de choisir par elles-mêmes.
  3. Le style assertif : Les personnes qui disent ce qu’elles pensent et ce qu’elles sentent, qui se montrent sures et qui n’agressent pas les autres. Ces personnes respectent l’opinion d’autrui.

    Communication entre parents et adolescents

    L’importance des styles d’éducations et la communication entre parents et adolescents

3. Conseils pratiques pour améliorer la communication entre parents et adolescents

1. Écoutez ce que dit votre fils ou fille et laissez-le terminer : laissez votre enfant parler, qu’il dise ce qu’il pense et ce qu’il sente. Si vous l’interrompez constamment parce que “vous savez déjà ce qu’il va dire, vous avez aussi été adolescent”, vous ne saurez jamais ce qu’il ressent.

2. La tranquillité avant tout, contrôlez vos impulsions ! Cela peut arriver qu’il vous raconte qu’il ait fait quelque chose qui ne vous plaise pas. Évitez de crier et évitez les menaces, car cela ne servira à rien. Quand vous vous êtes calmé, parler avec lui et expliquez-lui ce qui ne vous a pas plu dans sa conduite et pourquoi il n’a pas bien agi. Il peut vous être utile de savoir comment contrôler vos nerfs.

3. Ne jugez pas : C’est le pire que vous puissiez faire ! Si vous vous dédiez uniquement à le punir pour sa conduite vous mettrez une barrière entre votre enfant et vous-même. Afin qu’il voit que vous ne jugez pas, utilisez des phrases comme : “en ce moment tu es très fâché, mais il serait mieux que tu ne cries pas. Quand tu seras plus calme on pourra continuer cette conversation”.

 

Communication entre parents et adolescents

Guide pratique pour une bonne communication entre parents et adolescents.

4. Donnez de l’importance à ce qu’il dit : Les parents voient souvent le monde d’une manière différente que les adolescents. Quelque chose qui pourrait leur sembler peu important peut se révéler essentiel pour un adolescent. La réaction la plus courante des parents face aux préoccupations de leur enfant adolescent est : “ce n’est qu’une bêtise sans importance, quand il sera grand il se rendra compte que ça n’est pas si grave…”. Si votre enfant adolescent compte sur vous pour parler des choses qui l’importent, donnez leurs l’importance qu’elles méritent. Votre enfant a eu le courage de vous raconter quelque chose qui a pour lui de l’importance. Respectez sa préoccupation.

5. Ne lui donnez pas de leçons : On dit souvent à nos enfants ce qu’ils doivent faire ou ne pas faire. Il est pourtant beaucoup plus utile de les inciter à chercher des solutions, à créer des alternatives. Tout au long de sa vie, votre enfant se rendra compte qu’il est très utile d’avoir plusieurs solutions pour un problème.

 

Communication entre parents et adolescents

Ce n’est plus un enfant, n’envahissez pas son espace personnel

6. Apprenez-lui à communiquer ses sentiments : C’est bien de lui demander comment a été sa journée, comme par exemple : “Comment ça va à l’école ? Et le foot ?”. Mais essayez d’aller encore plus loin et demandez-lui comment il se sent ces derniers temps, si quelque chose le préoccupe. Vous pourrez ainsi peut-être l’aider à comprendre ce qu’il ressent en le lui demandant directement. N’ayez pas peur et demandez-lui s’il est triste ou en colère. Nous devons tous apprendre à exprimer nos sentiments et sans aucun doute les parent sont les meilleurs modèles pour leurs enfants. Découvrez comment améliorer votre intelligence émotionnelle.

7. Ce n’est plus un enfant : Le plus important et ce qui est souvent le plus dure pour les parents est de l’accepter. Votre enfant n’en est plus un ! Il est entrain de grandir et il se convertit petit à petit en adulte. Si vous continuez de le traiter comme un petit enfant il se sentira ridiculisé, surtout devant ses amis. Faites-y attention !

“Source : Noemi Vega Ruiz, psychologue clinique de Cognifit, spécialisée en neuropsychologie cognitive et en réhabilitation cognitive.”

Rédacteur spécialisé du domaine médical et de la santé. Passionné de psychologie, de philosophie ainsi que de neuroscience.
Toujours à la recherche de nouvelles sources et de nouvelles tendances, dans le but d’inspirer le publique et de le guider vers de nouvelles méthodes ou théories pour l’aider à améliorer son quotidien.

This post is also available in: Espagnol