Bilinguisme dans l’enfance. Quels sont les avantages des enfants bilingues ?

Comment est-ce que le bilinguisme affecte-t-il nos enfants ? Pensez-vous que deux langues maternelles pourraient porter préjudice au bon développement linguistique de votre enfant et retarder son acquisition du langage. Serait-ce un avantage ou un désavantage d’élever nos enfants en leur apprenant deux langues maternelles ? Dans cet article nous dissipons tous vos doutes sur les enfants bilingues !

Bilinguisme dans l'enfance
Bilinguisme dans l’enfance

Encore tout récemment on pensait que grandir avec deux langues maternelles pouvait préjudicier le développement linguistique d’un enfant. En effet, apprendre deux vocabulaires distincts pourrait retarder son acquisition du langage.

Aujourd’hui, nous savons que cela n’est pas le cas. On a découvert que les personnes bilingues avaient plus de facilité que les autres pour les tâches qui requièrent une grande attention, une inhibition et un contrôle inhibiteur ou encore quand il s’agit de faire usage de la mémoire à court terme. Malgré toutes les études et investigations, à ce jour il n’est pas tout à fait clair qu’il existe un avantage à être bilingue. Dans cet article, nous allons éclairer la situation, en utilisant les études les plus récentes.

Comment le bilinguisme affecte-t-il les enfants ?

1. Le bilinguisme améliore la fonction exécutive des enfants

Afin de rendre le sujet un peu plus clair, des chercheurs du centre médical de l’Université de Georgetown ont menés une étude. Dans celle-ci ils comparent le volume de matière grise des adultes bilingues et des adultes monolingues. Ainsi, ils établissent que les bilingues ont plus grande quantité de matière grise dans les zones frontale et pariétale du cerveau, chargées des fonctions exécutives.

La matière grise cérébrale est formée de corps neuronales, au contraire de la matière blanche qui est composée de fibres neuronales transportant les informations d’une zone à l’autre du cerveau. Cette matière grise diffère d’une personne à l’autre suivant les expériences qu’elle a vécues. Par exemple, une étude démontre que la zone du cerveau qui traite les informations de l’espace se trouve plus développée chez les chauffeurs de taxis londoniens que chez la plupart des gens.

Qu’est-ce qu’une fonction exécutive ? Les fonctions exécutives sont les fonctions cérébrales qui gèrent l’attention, la mémoire à court terme, l’organisation et le contrôle des impulsions (inhibition ou contrôle inhibiteur).

Une nouvelle étude démontre que les différentes fonctions cérébrales se définissent à onze mois de vie déjà. À la différence de l’étude précédemment citée, celle-ci mesure l’activité cérébrale et non le volume de matière grise. Les résultats démontrent une plus grande activité dans le cortex frontal (où se trouve la fonction exécutive) chez les enfants bilingues que chez les autres.

Cela serait dû au fait que les personnes bilingues doivent jongler entre une langue et l’autre sans s’équivoquer et sans les mélanger.

Voici d’autres données de cette étude qui seront intéressantes pour les parents :

  • Tous les enfants ont développé une sensibilité neuronale pour chacune des deux langues (ici l’anglais en l’espagnol), ce qui veut dire qu’ils sont en train d’apprendre les deux en même temps.
  • Les enfants font preuve de la même sensibilité face aux deux langues que les enfants monolingue anglais et espagnols. C’est donc qu’ils apprennent ces langues au même rythme que les enfants qui ne sont pas bilingues.

Selon les experts, les enfants sont capables d’apprendre plusieurs langues dès leur plus jeune âge. De plus, l’enfance est le meilleur moment pour commencer.

Enfants bilingues
Quels peuvent être les effets du bilinguisme dans l’enfance

2. Le bilinguisme augmente notre capacité à croire

Il n’y a pas que les capacités cognitives qui sont affectées par le bilinguisme, mais aussi la capacité de croire. Selon une étude, les enfants élevés dès leur plus jeune âge dans un milieu bilingue pensent que c’est ce que l’on apprend tout au long de sa vie et non comment nous sommes nés qui fait de nous ce que nous sommes.

Croire que ce que nous sommes soit quelque-chose d’innée, que nous naissons avec, cela s’appelle de l’essentialisme. L’étude montre que les enfants bilingues ne font pas preuve de cette croyance, alors que les enfants monolingues si. Les enfants bilingues pensent donc que nous sommes le fruit de nos expériences. Je suis ce que je suis grâce à ce que j’ai vécu jusqu’ici, et je ne suis pas né ainsi, mais j’ai grandi et je me suis développé au fur et à mesure de mes expériences.

Ce sont des découvertes importantes, puisque les enfants qui penseraient de manière essentialiste seraient plus à même de développer des stéréotypes ainsi que des attitudes préjudiciables dans leur futur. Ainsi, apprendre une deuxième langue au plus jeune âge aiderait à développer une capacité à accepter la diversité humaine. De plus, croire que nous sommes ce que nous sommes dû à nos caractéristiques de naissance fait que nous nous efforcerons moins pour progresser ou pour nous améliorer en tant qu’individu, créant ainsi des personnalités rigides et conservatrices.

3. Le bilinguisme retarde le vieillissement du cerveau.

Stimuler notre cerveau et le maintenir actif est essentiel pour retarder son vieillissement et pour le prévenir des maladies de types neurodégénératives tel que Alzheimer, la détérioration cognitive ou la démence.

Selon une étude, les personnes atteintes d’Alzheimer qui auraient parlés au moins deux langues de manière régulière durant leur vie, auraient connus l’apparition de symptômes en moyenne cinq ans plus tard que la normale. De plus, les personnes bilingues seraient diagnostiquées du cancer en moyenne quatre ans plus tard que les personnes monolingues.

Bien sûr, d’autres facteurs sont important pour prévenir l’apparition des maladies dégénératives du cerveau, tel qu’un régime équilibré ou une activité sportive régulière.

4.Être bilingue facilite l’apprentissage d’une nouvelle langue

Il existe plusieurs études (tel celle-ci) qui démontrent que le bilinguisme facilite l’apprentissage d’une troisième langue. Cela pourrait être dû au fait que les personnes bilingues disposent de plus de ressources linguistiques et qu’elles sont plus ouvertes en ce qui concerne l’apprentissage de nouvelles langues.

Les problèmes des enfants bilingues  

Non, il n’y a pas que des avantages à élever vos enfants dans le bilinguisme. Cela peut également avoir quelques inconvénients, bien que ceux-ci aient peu d’importances si on les compare avec les bénéfices du bilinguisme.

Les enfants bilingues commenceraient à parler un peu plus tard que les enfants monolingue, tout en restant dans la normalité, si bien que cela ne soit pas vraiment nécessaire de le prendre en compte.

Les personnes bilingues auraient, en général, un vocabulaire un peu plus réduit que les personnes monolingues.

De plus, les personnes bilingues luttent constamment avec les interférences de l’une des langues sur l’autre, au moment où ils l’utilisent. Ainsi, il est plus difficile pour une personne bilingue de trouver le mot exacte qu’elle cherche, puisqu’elle doit régulièrement changer de langue.

Élever des enfants bilingues. Conseils pour les parents

Il existe beaucoup de situations dans lesquelles un enfant sera élevé dans le bilinguisme. Par exemple que les deux parents parlent une langue différente que celle de l’endroit où ils vivent, ou encore que les deux parents ne parlent pas la même langue…

Un enfant arrivera toujours à apprendre et à parler la langue du lieu où il vit, il n’a pas le choix. Que se passe-t-il si l’enfant refuse de parler la langue de ses parents ? Il est important de ne pas le forcer, de ne pas l’obliger et de ne pas lui mettre la pression pour qu’il apprenne la langue de ses parents. Bien qu’il ne la parle pas, il la comprendra et son cerveau sera beaucoup stimulé et préparé à apprendre à parler cette langue, le moment venu. Aider le à pratiquer, il est essentiel que l’enfant s’expose à des situations où il aura besoin de parler la langue, comme par exemple en voyageant dans un pays où l’on parle cette langue.

Il est aussi important de l’encourager à utiliser cette langue, en lui disant par exemple : “Ah! Que je suis content que tu utilises cette langue, elle me plaît tellement”.

Quand les enfants sont encore petits, ils mélangeront les deux langues. Cela est complètement normal et il n’est pas nécessaire de les corriger.

Si les deux parents parlent des langues différentes, il est important qu’ils se mettent d’accord pour que chacun d’eux parle toujours la même langue. Ainsi ils renforceront mieux l’apprentissage des deux langues de leur enfant. Il est aussi recommandé que l’enfant lise et voie des films dans les deux langues qui sont parlés à la maison sans en privilégier une seule.

“Source : Andrea Garcia Cerdán, psychologue en formation continue. Passionnée de la sexologie et des interventions psychologiques. Envieuse d’améliorer la qualité de la vie d’autrui grâce aux pratiques cliniques et à internet.”

This post is also available in: Espagnol Allemand