Santé mentale : qu’est-ce que c’est et comment être sain mentalement

 

Qu’est-ce que la santé mentale ? Nous souhaitons tous être sain et profiter d’un bienêtre général, mais cela n’est pas possible si nous ne sommes pas mentalement sains. Quelles sont les caractéristiques principales de la santé mentale ? Comment sont les personnes mentalement saines ? Quelles sont les causes de maladies mentales ? Et quelles sont leurs conséquences ? Comment prévenir les troubles mentaux ? Comment les détecter et comment les traiter ? Dans cet article, nous allons démentir certains mythes et certaines idées préconçues sur les maladies mentales. De plus, nous vous donnerons les clés pour améliorer votre santé bienêtre psychologique et celui de vos proches.

Santé mentale

Santé mentale : qu’est-ce que c’est et comment être sain mentalement

Qu’est-ce que la santé mentale ? Définition

Selon l’OMS, il s’agit d’un “état complet de bienêtre mentale, physique et social, et pas uniquement l’absence de maladie ou de souffrance”. C’est la principale définition, qui est le plus souvent citée lorsque l’on aborde ce sujet. Elle est courte, explicite et nous rappelle que pour être considéré sain il faut prendre en compte un grand nombre de variables.

Généralement, lorsque l’on nous parle de santé, on pense au rhume, au mal de crâne et à d’autres problèmes physiques plus ou moins sérieux. Pourtant, la santé mentale est indispensable pour que nous soyons vraiment bien. Sans elle, peu importe les bons résultats de nos analyses de sang.

Il est impossible de séparer notre état psychique de notre corps. Les deux maintiennent une relation bidirectionnelle. L’étude de la santé mentale est abordée par de multiples professions et de nombreux modèles. Actuellement il y a une grande conscience sur l’urgence de considérer la santé d’un point de vue holistique afin de d’améliorer notre développement personnel.

Une personne sur quatre développe au moins un trouble mental au court de sa vie. Il n’est pas nécessaire de nous alarmer. Mais si nous souhaitons vivre bien, il est important que nous apprenions ce qu’est la santé, autant physique que mentale. Ainsi, nous pourrons acquérir des connaissances et de bonnes habitudes basiques pour rester en bonne santé. Dans cet article, nous vous donnerons certaines méthodes qui vous permettrons d’être mentalement plus sain et de prendre soin de vos proches.

Caractéristiques principales qui définissent la santé mentale

  • La santé mentale nous affecte dans tous les aspects de notre vie : Elle nous permet d’interagir adéquatement avec les personnes qui nous entourent, d’établir des liens affectifs sains, d’avoir un bon rendement professionnel, d’être capables de réaliser nos tâches du quotidien ou des actions simples comme remarquer un feu rouge, saluer quelqu’un ou cligner d’un œil.
  • Une bonne santé mentale nous permet de développer notre potentiel maximum : Être sain mentalement ne se limite pas à vivre sans souffrances psychologiques. Cela nous motive à nous imposer des défis et à les relever, à atteindre nos objectifs, à développer nos capacités et à faire face aux adversités du quotidien avec vitalité.
  • Être sain mentalement est nécessaire pour être heureux : Le sommet du bienêtre, c’est le bonheur. Si nous sommes bien mentalement, nous serons plus heureux et nous pourrons organiser plus harmonieusement nos priorités, faire partie d’un groupe ou encore donner plus d’importance aux bonnes choses de la vie.
  • La santé mentale est un processus dynamique : Tout au long de notre vie nous traversons des étapes différentes dans des circonstances différentes. Notre santé mentale s’adapte à celles-ci. Il se peut que pendant l’adolescence nous soyons plus préoccupés que la moyenne pour notre physique, mais désormais nous sommes satisfaits de nous-mêmes. Les valeurs de la société, le contexte, l’idée du “bonheur” et les progrès des techniques qui permettent d’améliorer notre santé mentale évoluent également.
  • Ce que nous voulons dire par santé mentale est en partie culturel : Qui est-ce qui définit la “norme” ? Celle-ci peut être parfois très difficile à déterminer, comme dans le cas des troubles sexuels par exemple.
  • Il y a certains paramètres qui permettent d’évaluer la santé mentale : Malgré les divergences qui peuvent exister, il est possible de donner quelques principes qui permettent d’évaluer la santé mentale afin d’améliorer notre qualité de vie. Par exemple, une personne qui s’automutile ou qui a de sérieux problèmes professionnels à cause d’une consommation de substances actives aura besoin d’augmenter ses niveaux de bienêtre mental, social et physique.

Caractéristiques des personnes mentalement saines

La santé mentale n’est pas une question de tout ou de rien. Il s’agit d’une continuité avec une infinité de possibilités. C’est à dire qu’entre une personne qui jouit d’un bienêtre absolu et une autre qui souffre de troubles qui lui rendent la vie impossible, il existe un grand nombre d’états possibles.

Par exemple, nous pouvons vivre un mauvais moment sans que cela n’implique que nous souffrions d’une dépression. Toutes les personnes mentalement saines ne suivent pas le même modèle de vie, mais par contre elles partagent certaines similitudes :

  • Elles se voient d’une manière réaliste : Elles se connaissent elles-mêmes, elles ne se déprécient pas ni se mettent sur un piédestal.
  • Elles apprécient ce qu’elles ont : Elles voient le bon côté des choses indépendamment des circonstances. Elles s’acceptent et n’oublient pas de s’aimer et de se mettre en valeur.
  • Leurs relations sociales sont satisfaisantes : Il n’est pas nécessaire de s’entendre avec tout le monde. Mais nous connaissons tous ou nous pouvons tous imaginer le mal-être qui accompagne la solitude ou le fait de ne pas se sentir accepté. Les personnes mentalement saines sont capables de communiquer sans problèmes avec les autres. Elles sont émotionnellement intelligentes et maintiennent un bon contact avec leurs proches.
  • Elles savent déconnecter et s’amuser : Le manque de repos ne nous fatigue pas seulement physiquement. Cela affecte également notre santé mentale en préjudicient autant nos facultés cognitives que notre perception de la réalité.
  • Elles ne se boycottent pas elles-mêmes : Parfois le problème n’est pas dans les personnes qui nous entourent ni d’origine organique. Les personnes mentalement saines savent être autocritiques et agir en conséquence. Mais elles ne freinent jamais leur propre progrès.
  • Elles se comportent bien avec les autres : Nous avons une forte impulsion grégaire qui nous pousse à chercher la compagnie des autres. Nous souhaitons vivre en harmonie avec la société. Les personnes mentalement saines maintiennent des liens solides avec les autres, les valorisent et leur désir le meilleur. Bien nous comporter est gratifiant et adaptatif.

Causes d’une mauvaise santé mentale

Les facteurs de risques qui déterminent une mauvaise santé mentale d’une personne sont multiples et hétérogènes. La complexité et la diversité des problèmes mentaux font qu’il est très difficile de connaître leurs racines. Chacune a ses propres causes et ses particularités.

Certaines semblent être principalement dues à des dommages cérébraux ou à une prédisposition génétique, d’autres sont grandement influencés par le contexte socio-culturel, d’autres encore sont liées aux associations désadaptatives des stimulations que la personne à apprise a un certain moment de sa vie, etc…

Dans ce champ d’étude, de nouvelles théories et des innovations se produisent continuellement, nous approchant toujours plus de la vérité. La combinaison entre différents modèles permet de générer de nouvelles explications intéressantes qui sont orientées vers la prévention des troubles mentaux ainsi que sur les interventions possibles.

Malgré le fait qu’il existe une certaine incertitude, nous pouvons nommer les principaux facteurs de risques, qui sont un mélange d’éléments environnementaux, sociaux, familiaux, économiques et individuels.

  • Problèmes familiaux : Si les parents d’un enfant souffrent ou ont souffert d’une maladie mentale, s’il y a des abus dans la famille ou si la cellule familiale n’est stable, les possibilités que le bienêtre mental de l’enfant soient détériorées augmentent considérablement.
  • Isolement : Une vie sociale plaisante est une bonne défense contre la mauvaise santé mentale. Les conditions de discrimination, comme le bullying, peuvent entraîner de sérieux problèmes comme des problèmes d’alimentation, de dépression ou des symptômes d’anxiété. Comment éviter la dépression ?
  • Stress professionnel : Nous ne cessons d’entendre dans les médias les effets dévastateurs du stress. Pourtant, il y a beaucoup de gens qui n’arrivent pas à envisager d’autres alternatives. Le chômage et le travail partiel sont d’autres facteurs qui pèsent lourdement sur la mauvaise santé mentale.
  • Niveau social et économique bas : Une condition socio-économique difficile diminue la protection des individus et leur capacité de réaction face aux problèmes mentaux. Par exemple, la dénutrition a de graves effets sur la santé, autant physique que mentale.
  • Faible adaptation à l’environnement : La sensation d’être déconnecté de notre environnement est désagréable pour tout le monde. Par exemple, toutes les personnes qui ne sont pas nées dans notre société digitale, le manque de connaissance de la technologie peut s’avérer un obstacle difficile à surmonter.
  • Consommation de substances actives : Nous avons tous entendu parler des conséquences de la consommation de drogues et des conséquences de la consommation d’alcool sur le cerveau. La santé mentale est une des premières affectées par ces consommations.
  • Guerre : Une situation de guerre augmente la discrimination, la tension, le sentiment d’injustice et toute une gamme de facteurs qui peut détruire le bienêtre des gens.

Toutes les personnes exposées à ces circonstances ne vont pas forcément développer un trouble mental. Et les personnes qui sont bien adaptées à leur environnement ne sont pas non plus toute saines mentalement. Il est tout de même recommandé d’éviter ces facteurs de risque et de lutter afin que personne n’ait à subir des types de situations qui augmentent leur vulnérabilité.

Conséquences et effet d’une mauvaises santé mentale

Les fruits d’une mauvaise santé mentale peuvent être appréciés dans plusieurs aspects de la vie des personnes. Tous les problèmes mentaux n’ont pas le même impact, et seulement quelques-uns se convertissent en troubles graves. Certaines difficultés, comme une période de basse estime de soi dans la vie d’un individu, peuvent avoir des répercussions uniquement sur sa relation de couple et sur son rendement académique, et peut être solutionné en peu de temps.

Pourtant, si ce manque de bienêtre s’intensifie, il peut se convertir en problème physique, matériel, familiale ou professionnel. Une mauvaise santé mentale a des effets psychologiques et économiques néfastes pour la personne qui en souffre et augmente le risque de souffrir d’une maladie physique.

Ainsi, ces problèmes impliquent souvent une grande partie du cercle de connaissances de la personne affectée. Nous vivons dans une société interconnectée et parfois les proches des personnes qui ont une mauvaise santé mentale sont les plus affectés par la situation.

Prévention des troubles mentaux, comment promouvoir une bonne santé mentale ?

Ce que qu’est la santé mentale est grandement méconnu du public, tout comme les habitudes nécessaires pour la maintenir et l’améliorer. La première chose à faire est faire prendre conscience aux gens que n’importe qui peut souffrir d’un trouble mental au cours de sa vie, et que ce n’est pas la fin du monde.

Les médias transmettent parfois des stéréotypes à la collectivité qui entraîne un risque d’exclusion. On y exile l’image du “fou” alors que la réalité est beaucoup plus compliquée que les clichés à propos des troubles mentaux. Cependant, ce sont eux qui possèdent les clés pour sensibiliser la population et transmettre le besoin de maintenir des habitudes mentalement saines, ce qu’ils font de temps en temps.

D’un autre côté, la politique est l’une des clés dans le développement de mesures qui permettent d’intégrer les personnes qui souffrent de n’importe quel problème mental. En tant que citoyens, connectés en permanence et avec la liberté d’exprimer notre opinion, nous avons le pouvoir de réclamer plus d’attention sur un sujet aussi important que celui-ci.

Nous pouvons également agir au niveau individuel et essayer de convaincre nos proches, amis et famille, de l’importance d’adopter des habitudes et des mesures saines, que ce soit verbalement ou au travers de réseaux sociaux. Si nous souhaitons plus nous informer, il existe des organisations publiques comme l’OMS qui partagent des mesures de préventions ainsi qu’une abondante bibliographie sur le sujet. Nous devons nous rappeler qu’il est nécessaire de s’appuyer sur des sources bien avisées.

Comment détecter et traiter un problème de santé mental ?

Les problèmes de santé mentales peuvent nous affectés tout au long de notre vie. Le manque de sommeil, les problèmes d’auto-contrôle, les phobies, les troubles du développement, le mobbing, les changements d’humeur brusques et d’autres circonstances peuvent nous faire ressentir un intense mal-être.

Si vous êtes préoccupé par votre santé mentale ou si vous observé des comportements inhabituels chez l’un de vos proches, que vous notez une surprenante baisse de son rendement, qu’il vous parle de comment il se sent mal, qu’il mentionne des idées étranges, peu cohérentes ou extrêmement négatives, il est possible qu’il souffre d’une détérioration de sa santé mentale. Dans un premier temps, le plus adéquat est de garder votre calme. C’est toujours plus facile à dire qu’à faire, mais rappelez-vous que la santé mentale est malléable, et que tous les problèmes de santé mentale ne sont pas forcément graves.

Il y a des critères suffisamment hétérogènes qui permettent d’établir un diagnostic dans ces cas-là, qui sont généralement assez compliqués. Les personnes adéquates pour établir un diagnostic sont donc les professionnels. Si nous cherchons des informations sur des sites peu fiables, comme l’on en trouve beaucoup sur internet, peut-être allons-nous tirer des conclusions précipitées et empirer la situation.

Par rapport au traitement, il dépend considérablement du problème en question. Il y a différents services communautaires, centres spécialisés et professionnels qui sont adéquats aux différentes situations. Parfois, on peut apprendre des stratégies très utiles, changer nos habitudes, essayer une thérapie, etc… Dans d’autres situations, les traitements pharmacologiques psychologiques sont une bonne alternative (seulement sur prescription du psychiatre). On peut également opter pour une combinaison de plusieurs solutions. Chaque cas est unique.

Santé mentale : préjugés et faux mythes

Un préjugé est une attitude (généralement négative) envers un groupe déterminé, une personne ou un objet basée sur une généralisation qui est fait dans un contexte social déterminé. Les personnes qui souffrent de problèmes mentaux doivent faire face à différentes barrières sociales générées par la désinformation et le manque d’empathie des autres personnes.

La stigmatisation s’ajoute aux autres difficultés inhérentes à leur mal-être et se répercute négativement sur leur récupération. Elle augmente leur sensation d’incompréhension et de honte. Cela peut même arriver à provoquer une négation ou une aggravation des symptômes. C’est pourquoi il est nécessaire de démentir certaines croyances erronées.

  • Les problèmes mentaux sont dus aux mauvaises décisions prisent par la personne affectée : Il y a des personnes qui utilisent des causes morales (paresse, goût pour les vices, absence de volonté, etc…) pour expliquer l’origine des troubles mentaux et autres mal-être psychologiques. Il s’agit là d’une conviction totalement fausse.
  • Les problèmes mentaux sont immuables : Il est vrai qu’il existe des maladies, comme les démences, qui ne se soignent pas (pour le moment). Mais il y en a d’autres, comme les troubles alimentaires, les dépendances aux substances actives ou les troubles du stress en général, qui peuvent être considérablement améliorés. Il existe de plus en plus de traitements efficaces et de possibilité de soutien adéquats.
  • Les personnes qui souffrent de problèmes mentaux sont dangereuses : En vérité, seulement 3% des personnes qui souffrent d’un trouble mental agissent de manière violente. Leur situation personnelle leur provoque plus de peur, de désespoir et de déconcertement que d’agressivité.
  • Leur intégration professionnelle est une utopie : Le mal-être psychologique n’affecte pas forcément tous les aspects de l’individu. Les personnes qui souffrent de problèmes mentaux peuvent être tout autant efficace que n’importe qui.

Conseils utiles pour améliorer votre santé mentale et celle de vos proches

1. Rappelez-vous que vous pouvez influencer votre santé mentale

Nous sommes nous-mêmes capables d’avoir une influence sur notre bienêtre psychologique, en maintenant une pensée positive, en nous acceptant comme nous sommes et en ayant une bonne estime de nous-mêmes. N’oubliez pas de vous aimer vous-même et de communiquer à vos proches l’important qu’ils sont pour vous. Avec des actions simples comme verbaliser vos émotions et donner de l’importance à celles-ci, vous pouvez avoir un impact positif sur la santé mentale des autres et de vous-même.

2. Prenez soin de vos relations sociales

La compagnie des êtres qui nous sont chers nous est bénéfiques à tout point de vue. Cela nous permet de mieux nous adapter à notre environnement, à ne pas nous isoler, à nous apporter un soutien supplémentaire et à nous rendre plus heureux.

3. Essayez de mieux vous connaître vous-même

Nous devons être réalistes et développer notre intelligence intrapersonnelle. Être conscient de ce qu’il se passe dans notre esprit, savoir quelles sont nos limites ou explorer nos sentiments profonds sont de bonnes méthodes pour détecter nos problèmes et pour chercher des solutions. Ainsi, nous apprenons également à mieux comprendre les autres.

4. Ne vous préoccupez pas excessivement

L’indifférence totale n’est pas une bonne chose, mais il ne faut pas pour autant devenir hypocondriaques. Si vous menez une vie saine, en vous alimentant bien, sans trop travailler, en faisant de l’exercice physique, en vous reposant suffisamment, en restant connecté avec la nature et en réalisant des activités qui vous rendent heureux, vous parviendrez à être en meilleure santé. Laissez les mauvaises habitudes derrière vous et relaxez-vous !

5. Si vous avez un problème, faites appel à un professionnel

Si quelque chose va mal, n’ayez pas peur ni honte de faire appel à un professionnel (psychologue, psychiatre, thérapeute, etc…). Cela vous sera certainement d’une grande aide.

Merci beaucoup de nous avoir lu, nous espérons que cet article vous aura plus et surtout qu’il vous aura été utile. Pour terminer, il est important de souligner que le volontariat dans le domaine de la santé mentale est très bénéfique, que ce soit pour les personnes qui souffrent ou pour les volontaires qui les aident. Nous devons être conscient que n’importe qui peut développer un problème de ce type à un certain moment de sa vie. La prévention et le traitement sont essentiels dans ces cas-là. Allez-vous vous motiver pour promouvoir des habitudes salutaires ? N’hésitez pas à laisser vos commentaires et vos questions sur le sujet plus bas, nous serons enchantés d’y répondre. 🙂

 

“Source : Ainhoa Arranz Aldana, rédactrice de CogniFit spécialisée en psychologie et en sociologie.”

Rédacteur spécialisé du domaine médical et de la santé. Passionné de psychologie, de philosophie ainsi que de neuroscience.
Toujours à la recherche de nouvelles sources et de nouvelles tendances, dans le but d’inspirer le publique et de le guider vers de nouvelles méthodes ou théories pour l’aider à améliorer son quotidien.

This post is also available in: Espagnol