Je suis triste, que puis-je faire pour surmonter la tristesse ?

 

“Je n’en peux plus. J’en ai marre de cette situation.” “Je suis triste. Je ne supporte plus ma vie. Je ne veux pas sortir de mon lit.” “Pourquoi est-ce qu’il m’a abandonnée ? Qu’est-ce que je vais faire sans lui ?” “Je ne voulais pas qu’il s’en aille. Je n’arrive pas à accepter le fait qu’il soit parti.” “Je n’ai envie de rien faire. Je n’ai pas faim. Je n’ai pas envie de manger”. Si vous avez déjà expérimenté ou êtes en train d’expérimenter certaines de ces pensées, vous traversez peut-être une période de tristesse passagère. Si vous souhaitez surmonter la tristesse, lisez cet article pour découvrir comment y arriver.  

Triste tristesse

Surmonter la tristesse

Qu’est-ce que la tristesse ?

La tristesse appartient au groupe des six émotions basiques que nous ressentons en tant qu’humain : la peur, la joie, le dégoût, la surprise, la colère et la tristesse. Être triste se caractérise par avoir un moral bas, un sentiment de solitude, de la culpabilité, de la fatigue… C’est une réponse à un événement désagréable, à une désillusion, à la mort d’un proche, à une rupture sentimentale, à une dispute avec quelqu’un que l’on apprécie, etc…

Tristesse et dépression, quelle est la différence ?

Il est très important de ne pas confondre la tristesse avec la dépression, car les causes et les manifestations de ces deux états sont des choses différentes. La dépression peut être causées par différentes choses, ou simplement procéder de facteurs génétiques. Tout au long de notre vie nous accumulons les problèmes, et ceux-ci peuvent se manifester plus tard sous forme de dépression dans le cas où nous avons une prédisposition génétique. Une personne qui souffre de dépression se sent désemparée, désespérée et n’a plus envie de vivre pendant une longue période. Par contre, avec la tristesse, la personne se sent triste mais cela reste passager. Souvent celle-ci n’arrive même pas au point de ressentir vraiment une émotion, sinon plutôt une espèce de sentiment momentané qui ne dure pas. Si la tristesse commence à envahir la vie de la personne, celle-ci peut alors se transformer en dépression.

Je suis triste, comment surmonter la tristesse ?

“Je me lève le matin, j’ouvre les yeux… Quelle vie de m***e ! Je n’ai plus envie de vivre. Je ne veux même pas sortir de mon lit. Je n’arrive pas à cesser de penser à ce qui me tourmente. Je ne sais pas quoi faire, je suis triste.”

Triste tristesse

Je suis triste, comment surmonter la tristesse

  1. La routine du “oui, je peux”. Si c’est votre discours matinal, vous êtes triste. Vous devez changer d’attitude ! Afin de surmonter la tristesse, le premier pas à faire est de l’accepter. Oui, vous êtes triste. Ce n’est pas grave. Ne vous en faites pas. Une fois que vous l’avez acceptez, vous pouvez le surmonter. Chaque matin vous devez penser au bonheur de vivre. En l’envie que vous avez de faire les choses qui vous plaisent, et que le fait de rester au lit ne vous aidera en rien. Allez-vous vous laisser attraper par vos draps ? Ou allez-vous sortir et montrer au monde qui vous êtes ? Vous devez changer vos pensées, jour après jour, peu à peu.
  2. Imposez-vous des défis. Bien que vous soyez triste, chaque jour, au réveil, vous devez vous fixer un nouveau défi. Cela  vous permettra de surmonter la tristesse. Vous pouvez être aller courir, monter à cheval, cuisiner votre plat favori, faire du parapente, parler avec au moins dix inconnus dans la journée ou simplement finir le livre que vous êtes en train de lire. L’important est que vous atteignez votre but avant la fin de la journée. Que vous sentiez que cela en à valu la peine.
  3. Laissez de côté ce qui vous fait du mal. Si vous êtes en train de traverser une période difficile, il est normal que vous vous sentiez triste. Si vous avez été renvoyé de votre travail, si votre partenaire vous a quitté, vous vous êtes disputé avec quelqu’un, ou un de vos proches est décédé, c’est le moment de commencer une nouvelle vie. Nous ne pouvons pas vivre ancré dans les histoires du passé. Nous avons besoin d’action et de nouvelles perspectives. Apprendre à profiter de la solitude est quelque chose de beau et aussi d’important. Cela vous aide à vous connaître vous-même, ainsi qu’à vous aimer vous-même. Cela peut également vous aider à surmonter la tristesse.
  4. Souriez même si vous êtes triste. Prêter plus d’attention aux moments positifs à la fin de la journée. Dans votre lit, pensez au moment qui vous ont fait rire, avec qui vous avez passé un bon moment, à toutes ces choses qui vous ont rendu heureux sur le moment. Vous devez vous focaliser sur les moments de joie et oublier les moments tristes.
  5. Prenez des bains chauds. Prendre un bain chaud a un effet réconfortant sur votre corps et votre esprit. Si vous y ajouter quelques bougies et un peu de musique douce, vous sortirez de votre salle de bain complètement relâcher et vous aurez ainsi soulagez votre sentiment de tristesse. Vous pouvez également pratiquer différentes techniques de relaxation (relaxation progressive, auto-hypnose) afin de vous détendre.
  6. Pratiquez le yoga ou la méditation. Il y a toujours plus de personnes qui s’inscrivent à ce type d’activité. En effet, celles-ci sont bonnes autant pour votre posture que pour votre harmonie. Méditer peut vous aider à surmonter la tristesse. Ne connaissez-vous pas la méditation Mindfulness ? Vous pouvez regarder un tutoriel sur Youtube, vous inscrire à un cours près de chez vous ou simplement commencer en vous concentrant sur les muscles de votre corps en ayant les yeux fermés. Vous sentirez que peu à peu vous vous relâcherez et que vous changerez d’attitude. Au fur et à mesure que vous progresserez dans cette discipline, vous vous sentirez de mieux en mieux.
  7. Faites des activités en pleine air. Bien que vous soyez triste, vous devez sortir vous promener ou aller courir, prendre des photos du paysage, cueillir des fleurs, toucher les nœuds du tronc d’un arbre, plonger vos pieds dans la mer et faire des châteaux de sable comme si vous étiez un enfant. Se sont des activité très plaisantes et qui ne coûtent rien. Elles sont à notre portée et nous ne savons pas en profiter. Ne laissez pas les quatre murs de votre maison vous enfermer et sortez de chez vous.
  8. Adoptez ou accueillez un animal de compagnie. Il a été prouvé scientifiquement qu’avoir un animal de compagnie comporte beaucoup de bienfaits et peut nous aider à surmonter la tristesse. À la SPA, vous pouvez adopter des animaux de compagnies pour un temps indéfini. Ainsi, vous vous assurez un compagnon de vie pour beaucoup de temps. Par contre, si vous n’êtes pas sûr de pouvoir vous en occuper sur le long terme, accueillez-les ! C’est une option toujours plus pratiquée. Pendant quelques mois un animal de compagnie qui a besoins d’être accueilli vie chez vous, et vous, vous nécessitez un petit coup de pouce pour retrouver la joie de vivre, profiterez de sa présence. Vous êtes le deux gagnants.
  9. Parlez avec les personnes autour de vous. Souvent, raconter nos problèmes est une forme de catharsis très efficace. Ainsi nous nous sentons comme allégés, libérés. C’est un très bon truc également pour avoir un meilleur moral. Si vous avez l’opportunité de parler avec quelqu’un qui vous comprendra, qui pourra vous donner des conseils, et qui sache que vous aller vous en sortir, allez-y. N’ayez pas peur de montrer vos faiblesses. Nous sommes tous tristes à un certain moment de notre vie, et si nous avons besoin de soutien, quoi de mieux que de se tourner vers un ami ?
  10. Minimisez les symptômes de la tristesse avec l’entraînement cérébrale de CogniFit : Les personnes qui expérimentent de la tristesse ou de la dépression souffrent d’altérations de leurs fonctions cognitives, comme la mémoire de travail, l’inhibition, l’attention partagée, et en général des fonctions exécutives. Des études récentes ont démontré que l’entraînement cérébral personnalisé de CogniFit permet de réduire les symptômes de dépression, permettant au patient de générer de meilleures stratégies pour faire face à la rumination et la persistance (deux symptômes typiques de la tristesse et de la dépression).

Si vous vous préoccupez pour votre enfant, parce que celui semble triste, découvrez que faire pour aider un enfant triste à redevenir heureux (dépression infantile).

Pour finir, si vous voyez que les sentiments de tristesse persistent, il est recommandé de faire appel à un spécialiste. Découvrez les différences entre psychologues et psychiatres. Peut-être avez-vous besoin de l’aide d’un professionnel pour vous indiquer le chemin à suivre d’une façon plus sure et contrôlée afin de surmonter la tristesse.

La physiologie de la tristesse

Quand nous expérimentons de la tristesse, les niveaux hormonaux de notre organisme se déstabilisent, provoquant les effets suivants :

  • La tristesse se caractérise par une altération dans le système nerveux autonome (SNA) : Le SNA souffre de certaines montées de la fréquence cardiaque et de l’élévation de la pression artérielle.
  • Dans une étude de Cacioppo, Klein et Hatfield, il a été démontré comment la tristesse nous provoque une diminution d’intérêt pour les autres activités.
  • Être triste fatigue : Le cerveau est constamment sous stress quand nous sommes tristes, ce qui entraîne une forte consommation d’énergie et demande une grande quantité de glucose. Ainsi, nous nous sentons fatigués sans vraiment savoir pourquoi.
  • Quand nous sommes tristes, nous pouvons perdre le “goût” pour les douceurs : Nos récepteurs perdent de leur efficacité. C’est pourquoi nous pouvons être boulimiques de douceur sans vraiment savoir combien nous avons mangé.
  • Le niveau de l’hormone sérotonine diminue : Cette substance est responsable de maintenir l’équilibre de notre moral.
Triste tristesse

La fonction évolutive de la tristesse.

Par rapport à la fonction évolutive de la tristesse, il existe plusieurs théories. D’un côté, on pense que la tristesse peut servir à focaliser notre énergie vers l’intérieur. Nous cessons de prêter attention au monde qui nous entoure pour nous concentrer sur nous-mêmes. D’un autre côté, on pense qu’il s’agit d’un appel au secours. Les autres nous prêtent alors attention et ainsi nous viennent en aide pour surmonter la tristesse. Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort.

Merci beaucoup de nous avoir lu, nous espérons que cet article vous aura plus et surtout qu’il vous aura été utile pour apprendre à faire face à la tristesse lorsque que cela est nécessaire. N’hésitez pas à laisser vos commentaires, vos expériences personnelles et vos questions sur le sujet plus bas, nous serons enchantés d’y répondre. 🙂

 

“Source : Belén Benito, rédactrice de CogniFit spécialisée en psychologie et en santé cognitive.”

Rédacteur spécialisé du domaine médical et de la santé. Passionné de psychologie, de philosophie ainsi que de neuroscience.
Toujours à la recherche de nouvelles sources et de nouvelles tendances, dans le but d’inspirer le publique et de le guider vers de nouvelles méthodes ou théories pour l’aider à améliorer son quotidien.

This post is also available in: Espagnol Allemand Russe