Votre enfant est-il triste ? Comment savoir s’il souffre de dépression infantile

Beaucoup pensent que la dépression est une maladie qui touche uniquement les adultes, mais pourtant les enfants aussi peuvent être déprimés. Dans les cas de dépression infantile, il est normal que l’enfant ne comprenne pas ce qui lui arrive, qu’il ne sache pas pourquoi il est déprimé, ce qui rend compliqué d’expliquer ce qui lui arrive à ses parents. C’est pour cela qu’il est important que vous vous informiez et que vous appreniez quelques petits trucs qui vous aideront à savoir si votre enfant soufre d’une dépression afin de prendre les mesures nécessaires à temps. Voici quelques manières de savoir si votre enfant souffre de dépression infantile.

 

Dépression infantile

Dépression infantile

Comment reconnaître la dépression infantile ? Prêter attention aux changements émotionnels de votre enfant

Si vous voyez que votre enfant a subit un changement émotionnel ou dans son moral il pourrait être en train de souffrir d’une dépression infantile. Est-il triste ou préoccupé depuis longtemps alors qu’il n’y a aucune explication ? Soyez attentif aux expressions générales de tristesse comme des pleurs réguliers, pleurnicher au lit, des sursauts fréquents ou avoir peur de quelqu’un ou de quelque chose.

Vous devez également prêter attention aux expressions de culpabilité et de désespoir. Si votre enfant se sent constamment coupable pour les mauvaises choses qui arrivent autour de lui ou s’il pense que la vie est injuste ou qu’elle n’a pas de sens, il est possible qu’au lieu de passer pour une étape d’angoisse dans son développement il soit en fait en train de souffrir d’anxiété et d’une tristesse plus préoccupante. Les expressions de désespoir peuvent être simplement ne pas se donner de la peine à l’école ni dans les activités qui lui plaisaient auparavant.

Si votre enfant est souvent en colère et très irritable, il s’agit également de signes de dépression infantile. Les enfants déprimés peuvent se montrer spécialement susceptibles et exagérer leur colère et leur frustration, en plus de se montrer inquiet et d’avoir des problèmes pour rester au lit. Si votre enfant n’accepte pas les critiques, bien qu’elles soient constructives, il est possible qu’il souffre de dépression.

Comment reconnaître la dépression infantile ? Prêter attention aux possibles changements de conduites

En plus des changements émotionnels, les enfants qui souffrent de dépression infantile peuvent également passer par des changements de conduite. Il est possible que l’enfant se plaigne d’avoir mal à la tête ou d’autres problèmes sans souffrir d’aucunes maladies et sans que vous puissiez le soulager à l’aide de médicaments.

Les changements d’appétit aussi peuvent être un signe de dépression, lorsqu’ils sont prolongés et n’ont pas de véritable explication. L’enfant peut expérimenter une augmentation ou une perte de l’appétit, même lorsqu’il s’agit ses aliments préférés.

Observez si votre enfant s’isole des autres enfants et préfère jouer seul. Si l’enfant s’éloigne de sa famille et de ses amis durant une longue période il est probable qu’il soit déprimé.

Soyez attentif au rythme de sommeil de votre enfant. S’il y a des changements comme de l’insomnie ou un excès de fatigue, cela peut être dû à la dépression. Observez si votre enfant se sent fatigué et a peu d’énergie.

Dépression infantile

Comment reconnaître la dépression infantile

Symptômes de la dépression infantile

Lorsqu’un enfant souffre d’une dépression infantile, il sera certainement très fatigué, démotivé par à peu près tout et présentera des problèmes d’attention. Voici les 14 symptômes de la dépression infantile les plus courants :

  1. Désintérêt général
  2. Ennui (« je sais pas quoi faire… »)
  3. Ne s’amuse et ne rit pas
  4. Inactivité
  5. Ou alors agitation excessive
  6. Troubles du sommeil (comment combattre l’insomnie infantile)
  7. Troubles du comportement (découvrez 5 techniques de modification du comportement infantile)
  8. Besoins d’adrénaline
  9. Consommation excessive de sucrerie ou soda
  10. Échec scolaire
  11. Ou parfois surinvestissement scolaire
  12. Manque d’attention à l’école
  13. Fatigue constante
  14. Maladie à répétition

Parlez avec votre enfant pour savoir comment il se sent

Les enfants peuvent cacher les symptômes de la dépression ou alors ne pas savoir comment exprimer correctement leurs sentiments. Il est très rare d’entendre un enfant dire à ses parents qu’il est déprimé ou qu’il leur explique comment il se sent, car il ne comprend pas ce qu’est la dépression. Vous devez donc être attentif afin de percevoir si votre enfant garde quelque chose pour lui, et le lui faire dire en abordant le sujet vous-même, car il est peut-être embarrassé d’en parler.

Souvent, les parents peuvent se sentir impuissants, voire même se sentir coupable de la tristesse de leur enfant. Cela est encore plus le cas lorsque ceux-ci on vécus une dépression ou des épisodes de tristesse prolongés. Il est primordial que l’entourage de l’enfant discute avec lui, qu’il prenne le temps de l’écouter et de le rassurer si nécessaire.

Si vous avez des doutes et suspectez que votre enfant souffre de dépression, vous pouvez commencer par lui demander comment il se sent à la fin de chaque journée. Peu à peu, il sera plus facile à votre enfant de communiquer ses émotions avec vous. Il est important que vous preniez au sérieux si l’enfant a une inquiétude ou est préoccupé pour quelque chose, afin qu’il soit en confiance pour parler avec vous la prochaine fois. Parlez avec les professeurs de l’enfant pour savoir comment celui-ci se comporte à l’école et s’il a des problèmes avec les autres enfants qui pourrait lui faire se sentir mal.

Pour finir, si votre enfant est triste est présente certains de ces symptômes, ne tirez pas des conclusions hâtives et ne vous préoccupez pas excessivement. Il se peut que votre enfant ne souffre pas de dépression, dans ce cas il est conseillé d’essayer de prévenir la dépression infantile. Si c’est nécessaire, faites appel à un spécialiste qui pourra aider votre enfant, et surtout garder votre calme. L’important est d’identifier la dépression à temps et d’agir pour la traiter. Avec un peu de patience votre enfant surmontera ses problèmes.

Merci beaucoup de nous avoir lu, nous espérons que cet article vous aura plus et surtout qu’il vous aura été utile. N’hésitez pas à laisser vos commentaires et vos questions sur le sujet plus bas, nous serons enchantés d’y répondre. 🙂

 

« Source : Borja Echeverría, rédacteur de Cognifit, expert en contenus médicaux et de santé. »

This post is also available in: Espagnol