Tout le monde en parle, mais la méditation Mindfulness, qu’est-ce que c’est ?

 

 Le Mindfulness est une technique qui est devenue très populaire depuis quelques années. Pourtant, beaucoup de personne ne savent pas encore ce que c’est réellement et comment cela peut les aider au quotidien. Dans cet article nous donnons des conseils pour pratiquer le Mindfulness et nous vous disons comment cela peut vous aider à avoir une vie plus remplie et plus heureuse. Qu’est-ce que la méditation Mindfulness et comment se pratique-t-elle ?

Mindfulness

Qu’est-ce que la méditation Mindfulness et comment se pratique-t-elle ?

Qu’est-ce que la méditation Mindfulness ?

La société actuelle est une société d’immédiateté, de rythmes de vie chargés et agités. Le mieux est de faire le plus possible dans la journée, de finir le plus rapidement ce que l’on entreprend. Le temps, c’est de l’argent. Nous voulons tous et tout de suite.

Nous vivons nos vies en dépendant de la prochaine chose que nous devons faire et non de ce que nous sommes en train de faire en ce moment. Nous traversons nos existences avec le pilote automatique, en nous préoccupant de ce qui peut arriver mais sans vraiment prêter attention à ce qui se passe ici et maintenant.

Cette philosophie de vie occidentale va au détriment de la qualité de vie et du bien-être et peut nous créer une multitude de pathologies psychologiques. C’est là que la méditation Mindfulness peut nous aider.

Ce type de méditation provient des traditions bouddhistes mais sa pratique est indépendante de la religion et de la spiritualité. Ce n’est pas plus que la focalisation de l’attention sur le moment présent, sans le modifier et sans le juger, en l’acceptant tel qu’il est.

La méditation Mindfulness nous apporte tout type de bénéfices. Elle diminue notre stress et notre anxiété, réduit les pensées intrusives en boucle (celles que nous ne souhaitons pas avoir, qui nous font nous sentir mal et dont on n’arrive pas à se débarrasser). C’est une technique qui a démontré son efficacité pour le traitement de l’anxiété, de la dépression et de certains types de phobies (comme par exemple l’agoraphobie). De plus, avec la pratique, nous cessons de nous identifier par nos propres pensées et sentiments, et nous les voyons d’une façon plus objective. Nous ne sommes pas ce que nous pensons ni ne sommes responsable de ce que nous pensons, mais seulement de ce que l’on fait.

Comment pratiquer la méditation Mindfulness ?

La méditation Mindfulness peut se pratiquer ou se réaliser de beaucoup de façons différentes, par exemple par la respiration consciente, le scan corporel, la marche consciente, le yoga… Mais elle peut aussi s’appliquer au quotidien, dans les petites actions de tous les jours, une fois que nous nous sommes familiariser avec sa pratique.

Mindfulness

Quelques exemples de comment pratiquer la médiation Mindfulness

1. Trouver un moment dans la journée ainsi qu’un endroit tranquille et confortable.

En premier, il faut trouver un moment dans la journée où l’on peut dédier quelques minutes pour nous-même. L’idéal est au réveil, avant de commencer notre routine quotidienne (ce qui peut nous aider à commencer la journée avec un attitude positive), ou bien avant d’aller dormir, comme une manière de nous éteindre l’esprit après une journée de travail (ce qui peut nous aider à améliorer notre qualité de sommeil). De plus, l’avantage de choisir l’un de ces deux moments est qu’ils sont généralement plus tranquilles, surtout si on a des enfants à la maison. Indépendamment du moment que nous pouvons trouver pour cette pratique, l’important est de pouvoir mener celle-ci à son terme sans interruptions.

Une fois le moment choisi, nous nous asseyons ou nous couchons confortablement, en silence, avec une lumière faible ou les yeux fermés (si l’objet de notre attention n’est pas visuel). Si nous sommes assis, il est recommandé d’avoir un appui dorsal rigide afin de garder une bonne posture.

2. Choisir un objet sur lequel focaliser son attention

Cela peut être la respiration : nous faisons attention à toutes les sensations qui découlent d’elle, sans essayer de les modifier d’aucune façon. Par exemple nous pouvons être attentifs à l’entrée de l’air par nos fosses nasales, la température de celle-ci, comment se tend et se détend notre diaphragme, comment se gonflent nos poumons et comment l’air s’en échappe… Et à mesure que surgissent des pensées, nous les écartons sans les développer et sans les juger et nous revenons sur notre respiration.

Ou cela peut être notre corps : nous centrons notre attention sur chaque partie de notre corps, et sans le modifier, nous sommes attentifs au fait qu’elle soit relâchée ou tendue, à sa température, à sa position, au toucher des différentes surfaces…

Cela peut être la pratique du yoga ou de la marche. On peut prêter attention à un son, à une bougie, à une phrase qui nous inspire comme un mantra

3. Laisser aller les pensées qui surgissent au moment où elles apparaissent.

Quel que soit l’objet que nous choisissons, l’essentiel est de centrer notre attention dessus sans en changer, ni entrer dans un jugement de valeur de bien et de mal, en l’observant tel qu’il est. L’esprit se distrait, c’est dans sa nature. Mais lorsque nous nous rendons compte qu’il a été distrait nous devons recentrer notre attention sur l’objet choisit, sans nous juger pour ces pensées, et sans juger les pensées elles-mêmes.

Ce cycle se réalise autant de fois que nécessaire, chaque fois que surgit une pensée, nous la laissons de côté et recentrons notre attention sur notre objet. Un truc est de voir nos pensées comme des nuages qui passent. Nous ne montons pas sur ces nuages, nous ne nous enlisons pas dans ces pensées, mais nous les laissons passer.

Au début, ça n’est pas facile. Cela vous coûtera de vous concentrer plus de 10 secondes sur votre objet. C’est comme tout, on s’améliore avec la pratique. L’important est de ne pas se décourager et de ne pas se juger.

Il est important de choisir le type de pratique qui nous servira au mieux. Ce ne sont que des suggestions, mais le plus important est encore que vous profitiez, surtout au moment de renforcer votre pratique…

Combien de temps faut-il méditer ?

 

Le temps que dure la méditation dépend toujours de chacun et du temps que nous pouvons y dédier.

Au début, l’idéal est de commencer par 5 minutes et d’aller en augmentant le temps jusqu’à 10 minutes. Une fois que nous avons aquist une certaine habileté, dédier à la méditation 20 ou 30 minutes quotidienne apporte de grands bénéfices à note santé et à notre bien-être.

Sur internet, nous pouvons trouver une multitude de ressources pour nous aider à pratiquer. En cherchant “méditation Mindfulness guidée” nous auront une grande variété de résultats audio que nous pourrons utiliser comme guide pour pratiquer.

La vidéo suivante est un exemple de méditation guidée qui pourrait vous être utile.

Appliquer le Mindfulness au quotidien

Le Mindfulness est une technique ou une pratique mais également un mode de vie. Cela nous permet de savourer chaque moment comme si c’était la première fois, avec cette curiosité qui caractérise les enfants.

Il n’est pas nécessaire de faire tous ce que nous faisons avec conscience, mais si nous arrivons à nous centrer mieux sur ce que nous faisons au quotidien notre vie sera plus pleine.

Par exemple, la prochaine fois que vous vous laverez les dents, soyez attentif aux mouvements que vous faites, comment vous ressentez la brosse à dents sur vos dents et vos gencives, le goût du dentifrice, comment il remplit votre bouche. Et faites ensuite la même chose quand vous marchez pour aller au travail, ou quand vous êtes en train de déjeuner.

Ou en discutant avec un ami. Vous pourrez mieux l’écouter et mieux le comprendre.

Vous vous rendrez compte du bien que cela procure de faire ces petites pauses dans la course du quotidien. Imaginez le merveilleux que cela serait de faire la même chose avec les bonnes choses de votre vie.

La psychologie positive a clairement compris cela. Souvent nous sommes trop attentifs aux émotions négatives, car ce sont elles qui nous préoccupent, qui nous tiennent en alerte. Jusqu’à un certain point, cela comporte des avantages, surtout du point de vue évolutif, pour la survie de l’espèce. Il faut réagir aux menaces. Par contre, dans le monde dans lequel nous vivons, ces menaces sont surtout psychologiques et souvent nous les créons nous-mêmes.

C’est pour cela qu’il est important de donner aux choses positives l’attention qu’elles méritent. En les savourant, en les vivants avec une pleine conscience.

Nous pouvons également voir les événements négatifs qui surgissent dans nos vies comme des pensées négatives qui arrivent et qui ne sont pas les bienvenues. Il faut les voir comme des nuages qui passent. Bien que parfois ils peuvent être des opportunités pour apprendre et pour grandir en tant que personne.

Merci beaucoup d’avoir lu cet article et d’être arrivé jusqu’à la fin de celui-ci. Si vous avez des questions ou des doutes sur le sujet, laissez-les s’il vous plait en dessous dans les commentaires, nous serons enchantés d’y répondre !

“Source : Andrea Garcia Cerdán, psychologue de Cognifit en formation continue.”

Rédacteur spécialisé du domaine médical et de la santé. Passionné de psychologie, de philosophie ainsi que de neuroscience.
Toujours à la recherche de nouvelles sources et de nouvelles tendances, dans le but d’inspirer le publique et de le guider vers de nouvelles méthodes ou théories pour l’aider à améliorer son quotidien.

This post is also available in: Espagnol Allemand Russe