Que faire si mon enfant..? Test pour les nouveaux parents – guide pratique

Test pour les nouveaux parents. La décision d’avoir un enfant est l’une des plus importantes de nos vies. Il s’agit d’un moment unique plein d’émotions, de nouvelles illusions et de changements en tout genre… c’est en même temps une période pleine de doutes et d’insécurités. Peur de l’inconnue, préoccupation pour son bébé, besoin urgent de conseils, anxiété, nervosité, manque de sommeil, fatigue… sont quelques-unes des phases par lesquelles passent les nouveaux parents avec leur premier enfant. Découvrez dans ce test pour nouveaux parents si vous êtes prêt pour cette magnifique aventure !

Nouveaux parents

Avoir son premier enfant est un moment unique

Test pour nouveaux parents

 

1. Personne ne dit qu'être parent c'est facile. Votre vie change du tout au tout. Avez-vous une idée de comment surpasser ces changements ?
2. Le bébé est enfin arriver ! Même s'il est vrai qu'il est moins facile de faire face à votre quotidien que se dont vous vous étiez imaginé... Que faire face à une situation qui se complique ?
3. Un bébé a besoin de beaucoup d'attention et cela signifie que vous passerez beaucoup de temps à vous occuper de lui. Le temps peut finir par vous manquer tant dans votre vie de couple que dans votre vie sociale. Quelle est la meilleure façon de réagir ?
4. Parfois le bébé pleure sans s'arrêter, et nous ne savons pas pourquoi, que faire ?
5. L'arrivée d'un bébé à la maison réduit considérablement le temps libre des nouveaux parents. Comment voyez-vous votre nouvelle vie ?

Que faire si mon enfant ne s’endort pas ? Comment réagir s’il refuse de manger ? Que puis-je faire pour que mon enfant ait une haute estime de lui-même ? Comment répondre si mon enfant me pose des questions sur le thème de la sexualité? Que faire si mon enfant…? Si vous êtes un nouveau parent, ce post de Mairena Vázquez, psychologue, vous aidera à ne pas perdre vos nerfs et vous donnera quelques conseils pour réagir à ces situations.

Nouveaux parents : développement psychologique de l’enfant

“La première année de vie est déterminante dans le futur développement interpersonnel d’un enfant”.

La relation entre le bébé et ses parents, surtout les premiers jours de vie est très importante si bien que les expériences vécues durant cette période marqueront sa manière de réagir dans le futur.

Le lien mère-fils est influencé tant par le comportement de la mère que par celui de l’enfant et est considéré fondamental puisque c’est la mère qui canalise les éléments extérieurs qui vont influencer le bébé.

Un bon moyen de stimuler votre bébé et développer son intelligence est la musique.

Nouveaux parents : que faire si mon enfant…?

Que faire si mon enfant ne contrôle pas ses sphincters ?

En général, les enfants sont capables de contrôler leurs « cacas » vers l’âge de deux ans et leurs « pipis » entre deux ans et demi et trois ans. Cependant, les « pipis au lit », les urines nocturnes, peuvent persister jusqu’à trois ans et demi.

Lorsqu’un changement important surgit dans la vie de l’enfant (naissance d’un petit frère ou d’une petite sœur, entrée à la garderie) il est possible que celui-ci subisse un retour en arrière concernant ses progrès et qu’un enfant qui contrôlait ses sphincters puisse de nouveau avoir besoin de couches.

Dans ce cas, les parents doivent savoir faire preuve de patience et de compréhension envers leur enfant. Ils doivent l’encourager à abandonner les couches, lui faciliter l’accès aux toilettes avec un pot qui lui plaira ainsi qu’utiliser des jouets, des comptes et des chansons pour le familiariser avec celui-ci. Il ne faut pas dramatiser, mais au contraire ne pas y prêter d’importance et continuer d’être affectueux avec l’enfant qui finira par laisser ses besoins là où il faut avec le temps.

Que faire si mon enfant ne contrôle pas ses sphincters

Que faire si mon enfant ne contrôle pas ses sphincters

Si un enfant qui a déjà quatre ou cinq ans continue de ne pas maîtriser ses défécations il se peut qu’il souffre d’encoprésie ou de énurésie.

L’énurésie et l’encoprésie sont des troubles de l’élimination des urines et des selles. L’énurésie est l’émission involontaire d’urines alors que l’encoprésie se réfère à l’élimination incontrôlée des selles. Dans ce cas le plus recommandable est de se rendre chez un pédiatre pour savoir s’il existe des causes physiologiques et si ce n’est pas le cas, il faudra recourir à un psychologue.

Que faire pour que mon enfant ait une bonne nutrition ?

En ce qui concerne l’alimentation du nouveau-né, non seulement l’alimentation elle-même, mais également qui la donne et comment il la donne, comment il le tient, comment il lui parle et avec quelle intonation ont une influence sur son ressenti. Jusqu’à l’état d’âme de celui qui le nourrit a une influence sur le ressenti de l’alimentation chez le nouveau-né.

Quand le bébé est encore tout petit, il est préconisé de lui donner du lait maternelle, qui est considéré comme le meilleur moyen d’alimentation pour un bébé. Les nouvelles mamans se demandent souvent tous les combien de temps elles doivent donner la tétée à leurs bébés, n’est-ce pas ? Ne vous préoccupez pas ! Durant les premières quatre à huit semaines il est peu probable que votre enfant ait un rythme régulier, ainsi que l’idéal est d’attendre qu’il réclame de manger par lui-même.

Pendant les premiers jours et jusqu’au trois ou quatre premiers mois, la colique du nouveau-né peut se manifester. Il s’agit de douleurs digestives qui font pleurer le bébé. Dans ce cas, il est recommandé aux parents d’encourager la succion en utilisant une tétine ou alors de pratiquer le cocooning en lui procurant calme et sérénité.

Vers les six mois commencent à apparaître les premières dents. Que faire face à la souffrance de l’enfant ? Pour faciliter ce processus on peut donner des objets à mordre pour l’enfant. En ce qui concerne la nourriture il faut introduire de nouveaux goûts peu à peu et lui donner le temps de s’habituer aux nouvelles saveurs et aux nouvelles textures, en respectant ce qui lui plaît et ce qu’il n’aime pas. Il est important de ne pas le forcer à manger une nourriture donnée et savoir faire preuve de patience.

Que faire si mon enfant a des problèmes de sommeil ?

Chaque bébé est différent et le nombre d’heures de sommeil dont il a besoin est très variable, surtout pendant les premiers jours de sa vie.

En général il convient d’habituer le bébé a dormir dans son berceau et dans sa chambre. Même ainsi, il ne faut pas avoir peur d’élevé mal son enfant en le laissant dormir dans ses bras ou en accourant auprès de lui pour répondre à l’un de ses besoins de base.

Autour d’un an, les bébés dorment entre onze et quatorze heures. Il est très important de respecter leurs heures de sommeil et quand ils deviennent plus grand on peut commencer à planifier les heures et les routines pour préparer l’enfant à aller au lit, comme le bain, mettre le pyjama, lui lire une histoire et lui donner son doudou.

Il est important de respecter les heures de sommeil et de planifier les horaires et les routines.

Il est important de respecter les heures de sommeil et de planifier les horaires et les routines.

Enfin, vers les deux ans, les problèmes de sommeil des enfants commencent à se résoudre et ils deviennent peu à peu conscient du fait qu’ils rêvent de manières diverse et variée.

Les cauchemars avec des sorcières ou des monstres sont normaux entre trois et six ans, ils deviennent cependant préoccupant quand ils se répètent trop souvent ou sont trop intenses. Il faut différencier les terreurs nocturnes qui sont plus inquiétantes et alarmantes, quand l’enfant paraît dormir, même si ses yeux peuvent être ouverts, et qu’il peut être difficile de le sortir de cet état.

Comment réagir face au cauchemar d’un enfant ? Il faut rester avec l’enfant le temps nécessaire pour le calmer. Par contre il faudra l’emmener dans le lit des parents uniquement comme mesure très spéciale. Accompagner l’enfant avant de dormir, lui lire une histoire, laisser la porte entre-ouverte ou laisser une veilleuse allumé peut être tranquillisant pour l’enfant. Découvrez comment lui apprendre à faire face à la peur du noir et comment lui apprendre à s’endormir seul.

Il est salutaire que les enfants jouent et dessinent pour exprimer leurs conflits intérieurs, leurs peurs et leurs fantaisies, et ainsi laisser sortir leurs émotions afin de prévenir les mauvais rêves.

Que faire si mon enfant a des problème de sommeil?

Que faire si mon enfant a des problèmes de sommeil?

Que faire pour que mon enfant ait une meilleure estime de lui-même et qu’il développe une meilleure personnalité ?

Le développement de la personnalité d’un enfant dépend avant tout des interactions qu’il aura avec ceux qui l’entourent à chaque moment de sa vie, principalement avec ses parents.

Connaissez-vous l’effet Pygmalion ? Vos mots ont un grand impact sur vos enfants. Les parents aident à la socialisation de l’enfant en lui offrant amour et affection, en le corrigeant et en lui enseignant, en le punissant et en le récompensant ainsi qu’en lui apprenant leurs valeurs. Ils procurent leur expérience pour que l’enfant fasse ses propres conclusions sur le monde qui l’entoure. Découvrez comment prendre soin du cerveau de votre enfant.

Les attitudes des parents ainsi que la méthode utilisée pour élever leur enfant seront déterminants dans le développement de l’estime de soi de l’enfant. Découvrez comment bien communiquer avec votre enfant adolescent.

Comment connaître les attitudes à adopter par les parents pour que les enfants développent une haute estime d’eux-mêmes ?

  • Il est important d’être affectueux en tant que parents, et accepter son enfant comme il est en lui montrant cette affection.
  • Il faut être des parents fermes qui établissent des règles et qui s’y tiennent, même s’il est possible de faire preuve d’une certaine flexibilité.
  • La discipline comme le retrait de privilège doit être utilisée avant tout châtiment corporel. Et il est important que l’enfant comprenne pourquoi il a été puni.
  • Il faut faire comprendre à l’enfant qu’il est important qu’il exprime son opinion et lui faire voir que celui-ci est pris en compte.
Que faire pour que mon enfant ait une haute estime de lui-même.

Que faire pour que mon enfant ait une haute estime de lui-même.

Comment répondre aux questions de mon enfant sur la sexualité ?

L’intérêt que ressentent les enfants pour les jeux sexuels, pour le sexe opposé ou bien sur la naissance et la femme enceinte varie selon l’âge. C’est pour cela que l’éducation sexuelle est vitale.

“L’éducation sexuelle commence avec l’apprentissage du langage et les premières questions de l’enfant ».

En grandissant, les enfants commencent à demander « C’est quoi ça ? » en se référent par exemple aux seins de la maman. Il est alors conseillé de répondre de manière simplifiée. De nouveaux mots comme « pénis » ou « vagin » apparaîtront, et peuvent paraître vraiment grave, mais il faut enseigner à l’enfant qu’il s’agit là d’organes comme les autres et éliminer les tabous en les normalisant.

Plus les enfants grandissent plus on peut leurs donner des explications complètes et détaillées, mais le mieux reste de s’en tenir simplement à répondre aux questions posées, sans en dire plus.

Comment répondre aux questions de mon enfant sur la sexualité?

Nouveaux parents. Comment répondre aux questions de mon enfant sur la sexualité?

Pour terminer, je vous laisse avec un sketch comique sur le fait de devenir parents, car le rire a de grands effets bénéfiques sur votre santé, si bien que, dans les moments de crises, mieux vaut rire que pleurer !

« Source : Mairena Vázquez : psychologue spécialisée en psychologie clinique juvéno-infantile. Passionnée de neuroscience et d’investigations sur le cerveau humain. Membre active de différentes associations, intéressée par les organisations humanitaires et les urgences. Elle adore travailler en compagnie des personnes âgées et écrire des articles qui peuvent les aider ou les inspirer. »

This post is also available in: Espagnol