Types d’hormones : nous sommes des êtres purement chimiques

 

Que sont les hormones et quelles sont leurs fonctions dans notre corps et dans notre cerveau ? Pourquoi est-ce que ces substances sont-elles si importantes ? Les êtres humains sont des êtres purement chimiques. Connaître les mécanismes qui apportent l’équilibre et le bienêtre à notre organisme vous aidera à mieux comprendre vos réactions physiologiques et psychologiques. Quels types d’hormones produisons-nous ? Quelles fonctions remplit chacune de ces hormones ? Que se passe-t-il lorsque nos hormones se déséquilibrent ? Cristina Martínez de Toda, neuropsychologue, vous explique tout ce que vous devez savoir sur les principales hormones du corps humain dans cet article.

Types d'hormones

Types d’hormones du corps humain et leurs fonctions

Que sont les hormones ? Les hormones sont un type de molécule qui sont sécrétées dans les glandes endocriniennes. Elles influencent énormément les processus de croissance et de développement, ainsi que le métabolisme et la fonction sexuelle. Le bon fonctionnement des hormones est vital pour le bienêtre physique et émotionnel de chacun. Des niveaux hormonaux adéquats influencent également notre moral.

Les hormones sont des espèces de messagers qui communiquent avec le reste du corps en passant par le flux sanguin, étant responsables de la mise en marche de mécanismes nécessaires (comme le métabolisme) et de réguler d’autres fonctions (comme la fonction sexuelle).

10 types d’hormones, leurs fonctions et les aliments qui aident à les réguler

Types d’hormones : Ocytocine

Parmi les différents types d’hormones, il est probable que vous connaissiez déjà l’hormone Ocytocine, du fait qu’elle est également connue comme “l’hormone de l’accouchement”.

Ses fonctions sont entre autres d’aider à réguler les différents comportements adaptatifs dans le Système Nerveux Central (SNC), comme les comportements sociaux et en partie le fonctionnement sexuel.

De plus, elle est responsable des mouvements de contraction et de relâchement des fibres musculaires de type lisse (comme ceux qui se trouvent dans l’utérus). C’est pourquoi elle est fondamentale dans le processus d’accouchement, ainsi que dans la production de lait maternelle.

Comme il s’agit également d’un neurotransmetteur, ses fonctions vont plus loin, et cette hormone est impliquée dans le comportement maternel, l’apprentissage et la mémoire, ainsi que dans les réactions parents-enfants.

Où se trouve l’Ocytocine ?

L’Ocytocine vient d’une partie du cerveau nommée hypothalamus, et de là elle passe à l’hypophyse, chargé de sa sécrétion.

Troubles associés à un déficit d’Ocytocine

Quand nous produisons et régulons inadéquatement l’Ocytocine, cela peut provoquer des troubles comme la dépression, la schizophrénie ainsi que différents troubles de l’anxiété, car il s’agit d’un élément clé dans la régulation du stress. L’autisme est également associé à des niveaux de production d’Ocytocine trop bas.

Aliments qui aident à réguler l’Ocytocine

Bien que l’Ocytocine ne soit présente de manière physique dans aucun aliment, différentes études confirment que certains aliments déterminés encouragent sa production. Aliments comme le chocolat et diverses épices comme le fenouil, le persil, la menthe et le romarin.

Types d’hormones : Testostérone

La Testostérone est un type d’hormone sexuel, et est responsable du développement des caractéristiques physiques typiques masculines, comme la pilosité, la grandeur, le développement des organes sexuels et la production de sperme. Bien que les femmes produisent également de la Testostérone, elles le font normalement en quantité très faible.

La fonction principale de la Testostérone est la régulation du désir sexuel et la production de sperme, ce qui est vital dans le processus reproductif.

Chez le fœtus, la Testostérone est fondamentale pour la formation des organes génitaux primaires et secondaires.

Où se trouve la Testostérone ?

La Testostérone est secrétée dans les glandes surrénales, dans les testicules chez les hommes et dans les ovaires chez les femmes. C’est la glande pituitaire qui est chargée de sa régulation.

Troubles associés à un déficit de Testostérone

Un niveau bas de Testostérone dans l’organisme peut être lié avec différentes maladies comme l’obésité, le diabète, l’ostéoporose, la dépression et les problèmes d’érection.

Si le niveau de Testostérone est trop élevé chez la femme, cela peut produire différents problèmes, comme le trouble androgynique, la pilosité excessive, l’acné, l’agressivité et la perte des cycles menstruels entre autres.

Aliments qui aident à réguler la Testostérone

Pour accroître de manière naturelle les niveaux de Testostérone dans l’organisme, il est recommandé de consommer du thon, des œufs, du lait, des fruits de mer, de la viande rouge et de substituer les hydrates de carbone par des fruits et de légumes. De plus, si vous consommer beaucoup d’haricots verts, cela augmentera significativement vos taux de Testostérone, car ceux-ci contiennent une grande quantité de Zinc.

Types d’hormones : Adrénaline

L’Adrénaline rempli une double fonction dans notre organisme. En effet, elle joue le rôle à la fois de neurotransmetteur et d’hormone, connue comme “l’hormone de l’activation”.

Parmi ses fonctions principales se trouve la survie. L’Adrénaline nous permet d’être en état d’alerte en cas de danger et de déclencher le comportement adéquat, que ce soit la fuite ou la lutte. Les effets qu’elle produit dans l’organisme sont variés, et vont d’une augmentation de la pression artérielle à la libération de nos pupilles en passant par l’augmentation de la fréquence cardiaque et l’activation de notre état d’alerte.

Où se trouve l’Adrénaline ?

L’Adrénaline est produite dans les glandes surrénales et est métabolisée dans le foie.

Troubles associés à un déficit d’Adrénaline

Un excès d’Adrénaline dans notre organisme est très préjudiciable, car il peut nous provoquer du stress chronique ainsi que des troubles comme l’anxiété, l’anxiété généralisée ou des attaques de panique.

De plus, l’Adrénaline est liée à différentes affections cardiovasculaires, à l’obésité, à l’insomnie et à un déficit du système immunitaire.

Aliments qui aident à réguler l’Adrénaline

La caféine, le sucre et l’alcool sont des stimulants de la production d’Adrénaline. Les aliments gras, comme le saucisson, et les pâtisseries augmentent également les niveaux d’Adrénaline.

Types d’hormones : Les Œstrogènes

Les Œstrogènes sont un type d’hormone sexuelle majoritairement féminin. Elles ont des fonctions similaires à la Testostérone pour les hommes : elles sont chargées du développement des organes sexuels féminins secondaires, comme le développement des seins, ou de l’apparition des cycles menstruels. Les niveaux d’Œstrogènes diminuent progressivement tout au long de la vie d’une femme, causant ainsi la ménopause.

Une des fonctions les plus importantes de ce type d’hormone est la protection cardiovasculaire. Elles régulent également le désir sexuel et stimulent la production de collagène et des pigments de la peau.

Parmi ses autres fonctions, elles aident dans le métabolisme des os, des muscles et contribuent à la distribution des graisses dans le corps.

Où se trouvent les Œstrogènes ?

Cette hormone est produite dans les ovaires, et dans les glandes surrénales, ainsi que dans le placenta chez les femmes enceinte.

Troubles associés à un déficit d’Œstrogènes

Un changement dans les taux d’hormone Œstrogènes peut produire de l’irritabilité, des changements d’humeur et de la dépression. Les différences dans la production d’Œstrogènes peuvent mener à des maladies comme le cancer des seins, de l’utérus ou des ovaires.

Le déficit d’Œstrogènes est également lié aux pertes de mémoire y à l’ostéoporose.

L’excès d’Œstrogènes est connu comme l’Hyperoestrogénie, qui est aussi très préjudiciable pour notre santé, car cela peut développer des tumeurs.

Aliments qui aident à réguler les Œstrogènes

Il existe beaucoup d’aliments qui contiennent des Œstrogènes de manière naturelle, comme beaucoup de fruits (les cerises, les pommes ou les prunes) et les légumes (les tomates, les oignons, les choux-fleurs, les carottes et le fenouil). Découvrez les vitamines qui sont bonnes pour votre cerveau.

L’huile d’olive est très recommandée tout comme les graines et les condiments.

Types d’hormones : Vasopressine

La Vasopressine est un type d’hormone également appelé “l’hormone diurétique”, et rempli également la fonction de neurotransmetteur.

La fonction principale de cette hormone est l’élimination de l’eau de notre organisme par les reins. Elle concentre l’urine et diminue son volume. Elle retient également l’eau et diminue la pression osmotique dans l’organisme des liquides corporels.

Elle remplit une fonction volémique : régulant également le volume de sang qui circule dans notre corps.

Elle est liée à la mémoire, que ce soit des images, de la mémoire à court terme ou de celle à long terme.

Où se trouve la Vasopressine ?

La sécrétion de la Vasopressine se situe dans l’hypothalamus et se libère dans l’hypophyse.

Troubles associés à un déficit de Vasopressine

L’alcool empêche le mécanisme d’action de la Vasopressine, l’empêchant de réabsorber l’eau. C’est pour cela qu’il est courant d’aller plus aux toilettes quand nous buvons de l’alcool, pour éliminer ce liquide qui n’a pas été réabsorbé. Découvrez quelles sont les conséquences d’un excès d’alcool sur le système nerveux.

Un déficit constant de Vasopressine dans l’organisme peut avoir pour conséquence le diabète du type insipide ainsi qu’une diminution des niveaux de sodium dans le sang.

Il existe un syndrome produit par ce déficit de Vasopressine, qui est connu comme le syndrome de sécrétion inadéquate

Aliments qui aident à réguler la Vasopressine

Il est recommandé de consommer des racines de réglisse pour contrôler les niveaux de Vasopressine dans l’organisme.

Types d’hormones : Mélatonine

La Mélatonine est un type d’hormone également connu comme “l’hormone du sommeil”. Parmi ses fonctions nous pouvons mettre en évidence la régulation du sommeil, la régulation de notre horloge biologique et le renforcement du système immunitaire.

Curieusement, la Mélatonine est produite dans l’obscurité. Quand la lumière naturelle commence à diminuer, notre cerveau commence à produire de la Mélatonine, et son pic de libération se produit approximativement toute les 24 heures.

Où se trouve la Mélatonine ?

La Mélatonine est sécrétée par la glande pinéale.

Troubles associés à un déficit de Mélatonine

Des niveaux bas de Mélatonine dans l’organisme sont liés à divers troubles du sommeil, au vieillissement ainsi qu’à différents troubles inflammatoires.

La Mélatonine est également liée avec certaines maladies auto-immunes.

Aliments qui aident à réguler la Mélatonine

Bien qu’il existe une multitude de produit chimiques qui permettent d’augmenter la Mélatonine, il est recommandé de consommer des aliments qui en contiennent de manière naturelle.

Parmi eux nous pouvons trouver les tomates, les oranges, les ananas, les bananes, les cerises et les céréales comme le riz, l’avoine et le maïs.

Types d’hormones : Insuline

L’Insuline est un type d’hormone fondamental pour le bon fonctionnement de notre organisme, car il s’agit d’une hormone anabolique.

Sa fonction principale est le contrôle du glucose dans le sang. Cette hormone joue un rôle important dans le métabolisme. L’insuline “ouvre” les cellules afin qu’elles puissent recevoir le sucre qui se trouve dans le flux sanguin.

Où se trouve l’Insuline ?

L’Insuline se trouve dans le pancréas et est produite par les cellules bêta.

Troubles associés à un déficit d’Insuline

Parmi les pathologies associées à ce type d’hormone il y a les diabètes de type 1 et 2, ainsi que les ovaires polykystiques chez les femmes, l’hypertension et l’obésité. L’insulinome est un type de tumeur qui se produit dans les cellules bêta du pancréas, quand celles-ci produisent trop d’Insuline. Cela ne se transforme pas toujours en tumeur, mais il faut tenir en compte que le risque existe.

Une récente étude affirme que le manque d’Insuline dans l’organisme peut avoir des conséquences sur les processus d’acquisition de la mémoire.

Tipos de Hormonas

Types d’hormones : Insuline. Source : physrev.physiology.org/

Aliments qui aident à réguler l’Insuline

L’alimentation joue un rôle clé pour aider à réguler cette hormone.

Il est recommandé de consommer du curcuma, du gingembre à jeûne, de la cannelle, des baies et des graines noires. Augmenter dans votre régime la consommation de chrome et d’Oméga-3 est très bon. Au contraire, il est hautement déconseillé de consommer des produits qui contiennent des grandes quantités de sucre, comme les pâtisseries industrielles. Il est recommandé de ne pas abuser des produit laitiers ni de l’alcool. Découvrez quelle est l’importance d’une bonne alimentation.

Types d’hormones : Prolactine

Sa fonction principale est la production et la sécrétion du lait par les glandes mammaires.

Où se trouve la Prolactine ?

La Prolactine est sécrétée dans l’antéhypophyse et est localisée dans la base du cerveau, dans une structure connue comme “la selle turcique”.

Troubles associés à un déficit de Prolactine

L’hypersécrétion de Prolactine peut causer la disparition des périodes de menstruation.

Une insuffisance de Prolactine est associée au syndrome de Sheehan, dans lequel la glande de l’hypophyse de la femme peut être détruit après l’accouchement.

Dans le cas des hommes qui produise de la Prolactine en excès, cela peut générer un désordre hormonal et une apparition de caractères sexuels secondaires féminins comme les seins, et peut même créer une impuissance sexuelle.

Aliments qui aident à réguler la Prolactine

Parmi les aliments qui aident à réguler la Prolactine se trouvent tous ceux qui contiennent des antioxydants, ainsi que les légumes à feuilles vertes et les baies.

Les aliments qui contiennent du Zinc sont de très bons alliés, comme les fruits de mer, les viandes rouges, la sauce de soja et les graines de tournesol.

Types d’hormones : Thyroxine

La Thyroxine est un type d’hormone qui est connu communément comme l’abréviation T4.

Sa fonction est la régulation du métabolisme, mais elle joue également un rôle dans la croissance et le développement.

De plus, il sembleraiT qu’elle joue un rôle important dans notre moral et notre santé mentale. Comment augmenter votre moral ?

Où se trouve la Thyroxine ?

Cette hormone est sécrétée dans la thyroïde, et est produite dans l’hypophyse.

Troubles associés à un déficit de Thyroxine

Les dysfonctions les plus représentatives associées à une mauvaise régulation de la Thyroxine sont :

L’hypothyroïdie : c’est lorsque l’organisme ne produit plus de Thyroxine en suffisance que se produit ce trouble qui se caractérise par une augmentation du poids involontaire, des crampes, une inflation du visage, une peau sèche et de la tristesse, entre autres.

L’hyperthyroïdie : elle se produit lorsqu’il y a une hyperactivité de la glande thyroïdienne. Les symptômes sont généralement une perte de poids, de l’anxiété, des tremblements, de la fatigue et de l’insomnie, entre autres.

De plus, les troubles bipolaires et la dépression sont associés aux niveaux bas de Thyroxine dans l’organisme.

Aliments qui aident à réguler la Thyroxine

Si vous souffrez d’hypothyroïdie il est conseillé de suivre un régime riche en iode et en fibre. Les viandes maigres sont de bons alliés. Il faut que vous évitiez l’alcool et les produits gras.

Si par contre vous souffrez d’hyperthyroïdie essayez d’ajouter à votre régime plus de sucre, de miel, de fruits secs, de produits laitiers et d’œufs.

Types d’hormones : Hormone de Croissance

L’hormone de croissance est un type d’hormone vital pour le bon fonctionnement endocrinien.

Cette hormone est liée à la masse musculaire, ainsi qu’au maintien des graisses corporelles à un niveau optimal, elle protège également contre le cholestérol et aide à une bonne circulation sanguine.

Où se trouve l’Hormone de Croissance ?

L’Hormone de Croissance est sécrétée par la glande hypophysaire et est localisée à la base du cerveau.

Troubles associés à un déficit d’Hormone de Croissance

Quand il existe un déficit dans la production de l’Hormone de Croissance, cela peut produire de la fatigue, de la faiblesse musculaire, une intolérance au glucose, une hétérogénéité dans la distribution des graisses corporelles et peut augmenter les niveaux de cholestérol.

Chez les enfants, une déficience sévère peut causer un nanisme.

Chez les adultes, un déficit dans la production de l’Hormone de Croissance peut être lié avec les troubles du moral, l’isolement social, l’anxiété, le manque d’énergie et la perte de l’autocontrôle

Types d'hormones

Types d’hormones : Hormone de Croissance. Source : www2.udec.c

Aliments qui aident à réguler l’Hormone de Croissance

Pour augmenter les niveaux d’Hormone de Croissance dans l’organisme de manière naturelle il est recommandé d’inclure au régime des viandes maigres, des algues, des produits laitiers, des œufs, des noix, des ananas et des pastèques, entre autres.

Il faut faire vraiment attention avec les produits que vous pouvez trouver sur le marché qui vous promettent de vous vendre des Hormones de Croissance qui vous permettront d’obtenir des muscles incroyables. L’abus de ces substances, qui sont rarement recommandées par les spécialistes, peut avoir de graves conséquences sur le court et le long terme pour votre santé. C’est pour cela que nous vous recommandons la plus grande prudence si vous souhaitez consommer de ces produits. Il est important que vous consultiez votre médecin et que vous cherchiez des alternatives plus naturelles.

Si vous souhaitez approfondir plus le sujet et savoir comment la chimie affecte votre organisme, nous vous recommandons cet article : Types de neurotransmetteurs : quand la chimie ne vous laisse pas vous sentir bien.

Merci beaucoup de nous avoir lu. N’hésitez pas à laisser vos commentaires et vos questions plus bas 🙂

“Source : Cristina Martinez de Toda, psychologue de Cognifit spécialisée en neuropsychologie et en neuroscience appliquée à l’éducation.”

Rédacteur spécialisé du domaine médical et de la santé. Passionné de psychologie, de philosophie ainsi que de neuroscience.
Toujours à la recherche de nouvelles sources et de nouvelles tendances, dans le but d’inspirer le publique et de le guider vers de nouvelles méthodes ou théories pour l’aider à améliorer son quotidien.

This post is also available in: Espagnol